La dixième rencontre mondiale des familles aura lieu ce mois-ci à rome. Pour encourager à la récitation du rosaire dans les familles, je voudrais rappeler certains points très utiles. Car souvent cette dévotion laisse à désirer. «C'est une pitié de voir comment la plupart disent leur chapelet ou leur rosaire. Ils le disent avec une précipitation étonnante. Ils mangent même une partie des paroles…après cela, faut-il s’étonner que les plus saintes prières de la religion chrétienne restent sans presque aucun fruit ; ET que après mille et dix mille rosaires récités on n’en est pas plus saint. Arrêtez votre précipitation naturelle en récitant votre rosaire, et faites quelques pauses au milieu du Pater et de  l’Ave…Une  dizaine dite ainsi posément vous sera plus méritoire que des milliers de rosaires récités à la hâte sans réfléchir ni s’arrêter ». Saint Louis-Marie Grignon de Montfort, le secret du rosaire, pour se convertir et se sauver. Cettete observation du 18è siècle n’a pas pris une seule ride.

A  l’heure du chapelet, il faut arrêter toute activité. Dieu et la vierge sont là. Nos bons anges gardiens aussi. toute la cour céleste est là. Quelle belle compagnie ! Le secret sublime de cette prière est d’en faire un temps de méditation pour contempler la vie, la mort, la passion et la gloire de jésus-christ, pour contempler aussi le rôle de marie dans le mystère de l’incarnation rédemptrice. lentement, prononçons les paroles avec foi et confiance, en y mettant beaucoup d’attention. sans bâiller. et si on psalmodie les "ave maria" c’est encore mieux. Il s’agit de chanter tout l’"ave maria" et non seulement quelques phrases pour vite finir le chapelet

I-Méditation-prière-contemplation-action

Les vingt mystères du rosaire  (joyeux, douloureux, glorieux et lumineux) sont tous de grands bienfaits de dieu, de même que "le pater, l’ave maria, le gloria patri". " il est opportun que l’énonciation des différents mystères soit accompagnée de brefs passages de la bible relatifs au mystère annoncé" (exhortation apostolique post-synodale, verbum domini n° 88). en effet, il y a un lien indissociable entre les saintes ecritures et marie "qui conservait toutes ces choses en les méditant dans son cœur" (lc 2,19). méditer c’est se laisser toucher personnellement ou communautairement par la parole de dieu. c’est se remettre en question. c’est actualiser la sainte ecriture. la méditation prépare la prière, la prière conduit à la contemplation et la contemplation nous pousse à l’action, c’est-à-dire à servir humblement et gratuitement dieu dans le prochain. sans la méditation, le chapelet est comme un corps sans âme, donc un cadavre, ou encore comme une moto sans carburant. elle devient encombrante. ainsi compris, rien n’empêche qu’on prie le chapelet devant le saint-sacrement : « en présence du saint-sacrement conservé ou exposé, il est possible aussi  de prévoir la prière mariale du rosaire qui est "merveilleuse de simplicité et de profondeur" » (redemptionis sacramentum n°138). plus notre âme est arrosée par cette prière, plus on respire la paix. et ce n’est que justice, car celui qui prend la mère de dieu chez lui a toute la sainte trinité et la cour céleste chez lui. alors qu’attendons-nous ?

Il- Quelques conseils pratiques

récitons le chapelet en état de grâce ou tout au moins avec un cœur repentant, dans la résolution de sortir de nos péchés. nous reconnaître pécheurs et compter sur la miséricorde de dieu, pour vivre dans la justice et la sainteté véritable, nous fait gagner des points

Je le répète : récitons le chapelet lentement, posément, en faisant attention aux paroles sublimes qu’on prononce. certains se croient souvent à une compétition de course, à un marathon. la vitesse avec laquelle les "pater", "ave" et "gloria" se pourchassent comme une mitrailleuse déréglée confirme que le cœur n’y est pas. or "dieu écoute plutôt la voix du cœur que celle de la bouche". dans cette manière rapide de liquider le chapelet, on ne prie pas, on ne fait prier personne, les distractions volontaires se multiplient. c’est un de manque de respect envers dieu et sa sainte mère. quand on s’adresse à une personne qu’on aime, c’est avec courtoisie. or dans la récitation à la va-vite, il n’y a pas de méditation, pas de contemplation, pas d’intériorité, pas de recueillement. c’est rien que du rabâchage, un triste ronronnement continu

III- Ecoutons l’enseignement du saint pape Paul

 « par nature, la récitation du rosaire exige que le rythme soit calme et que l’on prenne son temps, afin que la personne qui s’y livre puisse mieux méditer les mystères de la vie du seigneur vus à travers le cœur de celle qui fut la plus proche du seigneur, et qu’ainsi s’en dégagent les insondables richesses ». plus près de nous, le père georges vandenbeusch dans sa captivité par la secte boko haram au cameroun a tenu bon grâce au chapelet : "en fin d’après-midi, je priais le chapelet en prenant tout mon temps". prendre son temps cela vaut pour toute prière et oraison. le prophète jérémie dit : "maudit soit celui qui fait l’œuvre de dieu avec négligence" (jérémie 48, 10). la négligence est un élément de la médiocrité spirituelle. c’est affreux de prier le chapelet avec un ou plusieurs portables allumés ou même avec la télévision en marche.  adieu la concentration ! et c’est dommage

saint pie x (1914) dans son testament écrit ceci : « le rosaire est, de toutes les prières, la plus belle, la plus riche en grâce, celle qui touche le plus le cœur de la mère de dieu. si vous voulez que la paix règne dans vos foyers, récitez-y le chapelet en communion ». quel bon conseil aux couples, aux familles et aux diverses communautés ! proposons carrément un canevas

 

IV- Canevas pour bien réciter le chapelet

1- commencer par faire un signe de croix avec piété et recueillement. puis se brancher tout de suite sur l’esprit saint qui nous aide à prier, à moins que ce soit l’heure de l’angelus (ou du regina coeli pendant le temps pascal). annoncer l’intention générale du mois suivie, si on veut, d’une intention particulière. ensuite réciter le credo (symbole des apôtres), puis un pater, trois ave maria et le gloria patri

2- prévoir un chant ou un refrain marial entre les dizaines

3- avant chaque dizaine : annoncer le mystère, le fruit du mystère. lire un verset biblique si possible ; ou alors faire un petit commentaire de ce mystère. puis demander une grâce au seigneur par l’intercession de notre sainte mère

4- réciter la dizaine composée d’un pater, de dix ave maria et d’un gloria patri.

5- après chaque dizaine, terminer par une invocation comme "jésus doux et humble de cœur…," ou "esprit saint, éclairez-nous", ou bien encore "ô marie conçue sans péché…" (3 fois). n’oubliez surtout pas celle que la vierge de fatima le 13-07-1917 a vivement recommandé aux enfants, après leur vision de l’enfer : « o bon jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer. conduisez toutes les âmes au ciel, spécialement celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde »

6- après les cinq dizaines, il y a les litanies de la vierge marie. pensez à y inclure "reine de la famille" avant de conclure "reine de la paix". si on ne dit pas les vêpres, on peut chanter le magnificat ou le salve regina à la fin.

En ce jubilé des familles, confions la famille diocésaine et toutes les familles de la terre à marie. la dépendance aux réseaux sociaux et aux téléphones portable détruit beaucoup de mariages. demandons souvent à dieu, outre la santé de l’âme et du corps, la grâce de la maîtrise de soi, de la vérité et l’attention à l’autre, la grâce du pardon et de la guérison de nos blessures intérieures, la grâce de l’humilité et de la fidélité au conjoint.

Retenons ce souhait du pape françois : « gardez dans votre cœur le conseil que j’ai donné aux époux avec ces trois mots : ‶s’il te plait, merci, pardon″. et quand un conflit survient, ne finissez jamais la journée sans faire la paix… le seigneur jésus, en sa miséricorde infinie, vous inspirera la juste manière d’avancer au milieu de toutes ses difficultés et afflictions… 

Faisons de parakou un diocèse marial où dans toutes les familles on prie chaque jour le chapelet. c’est possible. il suffit d’aimer la sainte vierge et de la faire aimer très tôt aux enfants. "une famille qui prie reste unie" (madre teresa). faisons-la aimer aussi dans nos établissements scolaires. qu’est-ce qui empêche que pendant les mois  de mai et d’octobre, enseignants et élèves se retrouvent autour d’une statue de la vierge pour le chapelet dans nos écoles, ne serait-ce qu’une fois par semaine ? evangélisons par et avec la mère de dieu et notre mère.

Dans les foyers ou internats, le chapelet médité devrait faire partie du programme du soir. les vocations sérieuses ne se feront pas attendre. elles naissent de la prière et du témoignage de la foi pure, sans syncrétisme. dans nos séminaires et autres maisons de formation, exerçons-nous à bien réciter le chapelet. qu’on s’inspire du canevas que je viens de proposer. la mère qui a formé les saints apôtres saura orienter les jeunes et nous-mêmes portés au vide, au superficiel, et à l’éphémère. proposons aussi la prière du chapelet aux malades dans nos maisons et dans les hôpitaux. la vierge, santé des malades, est capable de les guérir. partout où règne la vierge, la lumière brille dans les cœurs, la sagesse de dieu pénètre dans les vies, la vérité rime avec charité, les saintes réformes sont mises en application, les agressifs rentrent leurs griffes, les chrétiens refroidis se réchauffent ; la joie rayonne dans les familles, l’espoir renaît partout et chasse l’amertume du découragement, enfin l’amour et la confiance réciproque s’installent dans les foyers. avec jésus et sa sainte mère, soyons tous disciples, témoins et missionnaires dans les familles, sur les paroisses et dans tout le diocèse. ave maria !!

       

Nouvelles de famille

- du 22 au 26 juin à rome aura lieu la 10è rencontre mondiale des familles. dans notre diocèse, toutes nos paroisses se mobiliseront pour cet événement les dimanches 12 et 19 juin. les tueurs conjugaux silencieux deviennent nombreux. la dépendance aux réseaux sociaux et téléphones portables est un mal pernicieux

- l’intention du mois : prions pour les familles chrétiennes du monde entier, afin qu’elles puissent vivre la gratuité de l’amour et la sainteté dans leur vie quotidienne

- le mois de juin est dédié dans l’eglise catholique au sacré cœur. passons quelques instants par jour au pied du tabernacle. demandons à jésus conseil et force, consolation et appui. récitons la litanie du sacré-cœur de jésus

- le père olivier GANGBAZO   est nommé aumônier diocésain de la chorale Hanyé

- le père Marie-Luc ANANI est nommé aumônier de la chorale Aluwassio.

- thème de l’année pastorale 2022-2023 : Marie, l’humble servante du seigneur. le chant du magnificat sera notre repère commun

Quelques dates

4 juin        : confirmations à Agbassa pour tout le secteur paroissial de bétérou

5 juin        : pentecôte. confirmations à la cathédrale. entrée en vigueur de la nouvelle constitution apostolique ‶predicate evangelium″ du pape françois, sur la curie   romaine et son service à l’eglise et au monde.

6 juin        : lundi de pentecôte : mémoire obligatoire de marie, mère de l’eglise

11 juin      : a 10h, dédicace de l’église paroissiale st michel archange de Maréborou

12 juin      : fête de la Ste Trinité. confirmations à la paroisse n. d. de lourdes d’albarika

14 juin      : conseil presbytéral à la maison diocésaine à 9h30

19 juin      : Fête-Dieu. messe chez les contemplatives de jésus eucharistie à boko

21-22 juin : visite au centre diocésain Africae Munus

24 juin      : fête du Sacré-Coeur de jésus. journée mondiale de prière pour la sanctification des prêtres. au monastère l’etoile notre dame avec tous les prêtres.

A 9h15 : répétition liturgique à 10h : sainte messe avec les moniales.

25 juin     : fête du cœur immaculé de Marie. jubilé d’argent (25 ans) de SR Léonie GNANSOUNOU, sr Albertine. messe à 9h30 à la cathédrale sts Pierre et Paul

26 juin     : a 9h, confirmations des étudiant(e)s à l’aumônerie de st augustin

28 juin-1 juillet : camp de formation des séminaristes du diocèse au séminaire providentia dei

N.B. : retraite selon les exercices de St Ignace de Loyola du 25 au 29 juillet 2022 au séminaire Providentia Dei. pour tout renseignement et inscription, contacter le père Laurent GUIMON, tel. n° 61780939. participation 5 mille fcfa. on ne prendra pas plus de 20 personnes...    ......   .s. ....le !.»... ...et..l..s n..… 2es

Bible

Liturgie

Agenda Diocésain

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Pastorale des jeunes

Journal la croix du bénin