*

 

*« Sur les pas du Père Charles de Foucauld ».*

Inscription libre sur l’application Telegram avec le Lien https://t.me/+A5y59ewgLcAzMTBk

 

*-La vie de Saint Charles de Foucauld, pour mieux le connaitre*

L’humilité de Dieu. En 1916, l’année de sa mort, la prière de Charles, consignée dans des notes de plus en plus dépouillées, s’enflamme notamment à la lecture de ces quelques versets tirés de l’Évangile : « Jésus descendit avec eux » (Lc 2,51). C’est le mystère de l’humilité de Dieu que contemple Charles, un Dieu qui n’en finit pas de s’abaisser, de se faire petit, serviteur, à l’image de ce Jeudi saint, jour du lavement des pieds et de l’institution de la Cène. En Jésus, il n’y a pas d’autre puissance que celle d’un amour désarmé, d’un don de soi qui passe par le renoncement à sa propre gloire pour donner la vie.

*Photo* : Le lavement des pieds

 

*-Ecrits de Saint Charles de Foucauld pour mieux le comprendre*

« Il descendit : toute sa vie il n’a fait que descendre : descendre en s’incarnant, descendre en se faisant petit enfant, descendre en obéissant, descendre en se faisant pauvre, délaissé, exilé, persécuté, supplicié, en se mettant toujours à la dernière place : “quand vous êtes invités à un festin, asseyez-vous à la dernière place”, c’est ce qu’il fait lui-même depuis son entrée au festin de la vie, jusqu’à la mort. » Voyageur dans la nuit, p. 208

 

*-Parole de l’Ecriture Sainte, base de la sainteté*

Jésus se lève de table, dépose son vêtement, prend un linge qu’il se noue à la ceinture, puis verse de l’eau dans un bassin. Alors il se mit à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture. (Jn 13,4-5)

 

*-Petite méditation pour intérioriser*

Lavant les pieds des disciples, le roi de gloire, abaissé tel un esclave, nous indique le chemin pour le rencontrer, l’imiter, l’aimer. Ce chemin, celui de Pâques, ne monte pas : il descend. S’il paraît parfois raide et escarpé, c’est pour faciliter cette descente, nous rendre toujours plus humbles, plus petits. Et qu’ainsi vidés de nous-mêmes, nous puissions donner plus de place aux autres, et au Tout-Autre qui se présente à nous comme le Très-bas et nous attend au cœur de notre dénuement, de notre pauvreté, dans le creuset de l’humilité.

 

*-Une résolution pour suivre Saint Charles de Foucauld*

Ce Jeudi saint, je me tiens aux côtés de Jésus avant sa mort, je contemple son abaissement, et à sa suite, j’exprime le désir d’entrer dans une dynamique d’offrande de ma vie.

Bible

Liturgie

Agenda Diocésain

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Pastorale des jeunes

Journal la croix du bénin