*

 

Lundi 11 avril, 15h30 *Arrivée des 180 jeunes* du diocèse de Parakou au Monastère Notre-Dame du Kokoubou. 

 

17h *Conférence du Père Clément,* prieur du monastère sur la vie monastique et contemplative.

 

18h20 *Vêpres avec les moines* dans la chapelle du monastère. Il faut se serrer un peu.

 

19h45 Le ciel s’assombrit, les éclairs apparaissent au loin. Inquiétudes pour la suite du programme. Les moines mettent à disposition leur réfectoire pour que nous puissions faire la projection du *film sur la vie de Saint Charles de Foucaud* (il sera canonisé le 15 mai prochain à Rome).

 

Pendant ce temps, à l’île de pierres, nous avions installé une bâche au-dessus de l’autel, un projecteur, un groupe électrogène. L’orage se déchaine. La bâche est emportée, les poteaux tordus.

 

21h Le vent souffle, la pluie tombe drue ! Nous sommes bloqués au monastère. Nous continuons en petits *groupes de discussion* : « qu’est ce qui est extraordinaire dans la vie de Charles de Foucauld ? Comment pouvons-nous être des frères et sœurs « universels », là où nous sommes ? ». Les prêtres, religieux et religieuses et séminaristes présents se répartissent dans les groupes de jeunes pour répondre à leurs questions.

 

23h15 le vent souffle, la pluie tombe sérieusement ! Nous célébrons la *messe* du lundi dans la chapelle du monastère. Nous choisissons de la célébrer « basse », sans chant, pour rentrer dans le mystère du silence et du désert. On trouve souvent Dieu dans le silence.

 

00h 00 la pluie est légère, juste quelques gouttes ! Nous sortons sur le chemin du monastère avec des flambeaux et les cierges pour la *procession mariale.*

 

 

1h15 Nous rentrons dans la chapelle du monastère pour *3/4h d’adoration silencieuse.* 

 

2h30 Il ne pleut plus du tout ! *Pause sandwich* au milieu de la nuit pour reprendre des forces.

 

3h plus une goutte de pluie ! Allez, on y va, *départ vers l’Îles de pierres.* Une longue file indienne se met en place et part dans l’obscurité de la brousse. On distingue une longue chenille lumineuse qui se déplace en serpentant.

 

3h40 Arrivée à l’Île de pierres. Enfin nous y sommes ! Mais à peine installé, la pluie se déchaine de nouveau ; la bâche que nous avons essayé de replacer est rapidement emportée. En 5 minutes nous sommes trempés.

Course vers les arbres pour s’abriter un peu. Chacun se glisse sous la bâche récupérée qui ne tient à rien pour tenter de se protéger un peu. Nous commençons la *méditation du chemin de Croix* : le rideau du Temple est déchiré, il y a des éclairs : tout est bon pour méditer sur la Passion.

 

5h40 la pluie est plus légère mais toujours présente. Impossibilité de célébrer la messe dans ces conditions. Bien mouillé, nous commençons à avoir froid. *Retour au monastère* : On distingue une longue chenille lumineuse qui se déplace en serpentant … mais plus rapide qu’à l’aller !

 

6h15 Nous arrivons au monastère pendant les laudes. Les 180 jeunes se glissent discrètement dans la chapelle pendant l’office. Nous sommes là, au chaud abrité de la pluie pour *assister à la messe* du mardi 12 avril.

7h15 Il ne pleut plus du tout, le soleil se lève. Devant la chapelle du monastère nous prenons le petit déjeuner : *bouillie et pâtés.* 

 

8h Ce n’est pas le grand beau temps, mais il ne pleut pas. Rangement et retour pour vivre la Semaine Sainte dans les paroisses.

 

L’Île de pierres ? C’est mouillé ! En tous les cas une magnifique nuit de veille et de prière à rester auprès de Jésus. Merci pour ce temps de grâce et d’amitié. *Merci particulièrement aux moines qui n’ont ont accueilli d’une façon si fraternelle. *

 

Une expérience certainement à renouveler.

Bible

Liturgie

Agenda Diocésain

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Pastorale des jeunes

Journal la croix du bénin