Pour la nouvelle année, j’ai voulu donner la parole à Mr Clément Yargo qu’on ne présente plus. Il se dévoue sans bornes pour notre santé par les remèdes naturels. Pour vivre une bonne année, il nous dit de cultiver des pensées positives, d’avoir du cœur, d’être bons les uns envers les autres. ‶Amertume, irritation, colère, éclats de voix, injures, tout cela doit disparaître de chez vous, comme toute espèce de méchanceté″ (Ep 4,31) recommande la sainte Bible. L’esprit et le corps sont liés. Pardonnons-nous, et réconcilions-nous. Et nous nous porterons en bonne santé physique et mentale. Ecoutons plutôt Mr Clément.

+Pascal N'KOUE

Omnium servus 

 

Le projet Diocèse Sans Paludisme est une mission d’évangélisation pour la santé naturelle par les moyens naturels, simples, concrets et accessibles à tous. Il s’inscrit pleinement dans la doctrine sociale de l’Eglise qui vise le bonheur intégral de l’Homme. Ce Projet a été initié par Mgr Pascal N’KOUE, Archevêque de Parakou, soutenu par tout le clergé et par tous les fidèles chrétiens. Ce magnifique projet est au bénéfice non seulement des fidèles catholiques, mais aussi de toute la société. La finalité du Projet Diocèse Sans Palu est de contribuer au bonheur véritable de chacun et de tous.

Le projet comporte deux actions : une action générale et une action spécifique. L’action générale concerne les piliers essentiels de l’écologie de la santé à savoir : la nutrition, la sérénité mentale, l’exercice physique, le repos et l’hygiène environnementale. L’action spécifique évoque l’apport des plantes médicinales dans l’écologie de la santé. Artemisia est capitaine de cette vaste équipe triomphante des plantes médicinales qui sont prêtes à offrir aux Hommes les vertus que le Bon Dieu leur a données. La coordination technique de ce projet quinquennal est confiée au Centre UNIV, la Maison de l’Artemisia de Parakou. Le siège technique du projet est à la ferme agroécologique médicinale La Nouvelle Espérance. C’est un centre intégré de formation en permaculture et en agroécologie médicinale appliquée. La ferme est située à Bakpérou dans le 1er arrondissement de Parakou. Le support de sensibilisation et de formation du Projet Diocèse Sans Palu est intitulé « Le passeport de la santé naturelle ». Ce support est disponible à la librairie saint Paul de Parakou, à la curie diocésaine au Centre Pastoral Guy Riobé, au cafétariat de l’artemisia... Pour plus de renseignements sur le Projet Diocèse Sans Palu ou pour soutenir de près ou de loin ce projet, vous pouvez contacter la coordination technique du projet (+229) 96 37 41 70 (SMS ou message whatsapp marche mieux). 

Pour les fêtes dans la paix, la joie et la santé, et pour aborder une nouvelle année avec sourire et espérance, voici un petit secret extrait du support de formation du Projet Diocèse Sans Palu, « Le passeport de la santé naturelle » : La sérénité mentale. De quoi s’agit-il ? 

La sérénité mentale est la qualité d’un esprit stable et équilibré. La pensée, c’est la nourriture de l’esprit. Nous sommes ce que nous mangeons. Oui, mais nous sommes surtout ce que nous pensons. Dr Irène GROSJEAN déclare : « On fabrique son enfer et ses souffrances parce qu’on est inconscient, on est ignorant. Comme la pensée crée et attire tous les éléments auxquels nous pensons, nous nous attirons tout ce que nous pensons négativement ; et nous faisons de notre vie une vie de souffrance et de frustration, de misère et de maladies ».

  La sérénité mentale c’est le pilier central de l’écologie de la santé. Lorsqu’on parle de santé mentale, ne pensez pas seulement aux fous qui se promènent dans les rues ou aux personnes internées dans les centres psychiatriques. La maladie est une souffrance, et la première souffrance mentale est lorsqu’on pense mal. Les mauvaises pensées entrainent les mauvais comportements et les mauvaises actions. Les mauvaises pensées sont source d’insécurité, de peur, d’angoisse, de doute, de suspicion, de jalousie, de haine, de colère... Toutes ces mauvaises choses sont des souffrances morales à cause de la qualité de la pensée. La mauvaise pensée entraine le stress, or le stress affaiblit le système immunitaire. Corps et esprit sont liés. C’est pourquoi les médecins et scientifiques ne finiront jamais de découvrir les mystères du corps et surtout de la santé de l’Homme. Notre cerveau secrète les hormones selon la nature de notre pensée. Lorsque la pensée est positive, le cerveau secrète l’ocytocine par exemple, appelé hormone de l’amour, de la joie ou l’hormone de la relation. Les hormones qui rajeunissent nos cellules sont secrétées par le cerveau lorsque nos pensées sont positives. Par contre, lorsque nous avons de mauvaises pensées, notre cerveau secrète les hormones toxiques à l’organisme, source de vieillissement précoce ou de cancer. « Le cancer, c’est le vieillissement précoce des cellules » selon le Pr Henri Joyeux.  

Pour jouir d’une sérénité mentale, il faut cultiver la pensée de bénédiction. Bénissons, ne maudissons personne. La pensée de bénédiction produit le langage et le comportement de bénédiction. Bénir, c’est penser et dire du bien. Maudire, c’est penser et dire du mal, c’est faire du mal. Penser du mal, c’est se faire du mal à soi-même d’abord. Celui qui a des pensées méchantes est souvent aigri, triste, amer, rancunier, colérique et vindicatif. Il a du plaisir à discréditer les autres. Ruminer la colère est un auto empoisonnement, du cœur et de l’esprit. Se mettre régulièrement en colère est plus mauvais pour le cœur (organe) que fumer le tabac, ou boire de l’alcool. Si vous ne fumez pas et vous ne buvez pas de l’alcool, mais que vous vous mettez souvent en colère, votre organisme subit les mêmes effets néfastes que l’organisme d’un fumeur ou d’un alcoolique. Est-ce que vous savez que la colère est pire que la folie ? Je vous suggère de faire un exercice : pour votre prochaine crise de colère, essayez de vous regarder vous-même dans la glace (miroir). Vous verrez que vous n’avez pas l’aspect d’un fou, mais plutôt l’aspect d’un monstre. Mais ne cassez pas le miroir, il n’en est pour rien. Est-ce un hasard si la Sainte Bible nous avertit : « Que le soleil ne se couche pas sur votre colère » (Eph 4,26) ? Les humeurs négatives et principalement la colère sont un véritable poison. Au Nom de Jésus-Christ, abandonnons la tristesse et les agressivités. 

Nous pouvons vous aider pour que la nouvelle année 2022 ne commence pas avec les pensées négatives et les disputes mais plutôt avec la joie, les chants, le pardon. Soyons convaincus surtout d’une chose : Dieu nous aime ! Alors jubilons, soyons dans l’allégresse. Et l’année sera belle.

Comment apprendre à maîtriser ses émotions négatives, sa colère ou que faire pour se mettre rarement en colère ? Nous animons souvent un atelier pratique sur Equilibre personnel et gestion des conflits interpersonnels. Envoyez un SMS ou envoyez un message WhatsApp au (+229) 96 37 41 70 pour vous inscrire. Bonne et sainte année 2022.

         Mr Clément YARGO

Responsable du Centre UNIV et du 

Projet "Diocèse sans palu"

 

Nouvelles de famille

- Avec beaucoup de gratitude, nous remercions tous les bienfaiteurs de notre diocèse qui nous ont aidés à bien terminer l’année : que Dieu le leur rende au centuple.

- Nous nous réjouissons, et tout le Bénin avec nous, pour le premier nonce béninois S.E.R. Mgr Dieudonné DATONOU nommé au Burundi. Comme si c’était peu pour nous, le Pape a nommé encore un autre Béninois Mgr Éric SOVIGUIDI Observateur Permanent du Saint-Siège à l’UNESCO (branche de l’ONU pour l’Education, la Science et la Culture). Prions pour eux.

 

- Pour le synode sur la synodalité n’hésitons pas à ouvrir nos cœurs et délier nos langues. Le pape François veut savoir ce que l’Esprit Saint dit à notre Eglise locale. Participons sans peur à la rédaction de l’instrument du travail : Communion – Participation – mission.

- Mr Clément YARGO vient d’éditer un opuscule au titre suggestif : "Passeport de la santé naturelle : 30 minutes pour faire son bilan de santé". Je vous le recommande vivement.

- Le projet "Diocèse sans Palu" avance et gagne des batailles. Les temps sont venus de nous tourner avec sagesse vers les plantes médicinales dont l’auteur est le Créateur du Ciel et de la Terre, souverain médecin des âmes et des corps.

- Une nouvelle traduction en français du Missel Romain est entrée en vigueur le 28 novembre 2021. Le Missel n’est pas encore disponible chez nous. Patience !

- Bienvenue à nos frères et ami(e)s de Nantes et de Versailles qui nous visitent ce mois-ci. 

- Le R. P. Gilles KIMBA est nommé Curé de Kpassa. La nomination prend effet le 15 janvier 2022.

- Les JMJ au niveau diocésain ont été une belle réussite le mois dernier. Des conférences et catéchèses de qualité ont été données. La rencontre (échanges à bâtons rompus) avec l’Evêque après la grand-messe a été passionnante. Mille mercis aux organisateurs, à tous, et spécialement à l’abbé Laurent GUIMON, leur aumônier.

 

Quelques dates

 

1er janv.  : Journée mondiale de la paix. BONNE, HEUREUSE ET SAINTE ANNEE 2022.

                Début de la neuvaine à N.D. de Komiguéa, sainte patronne de nos familles etprotectrice du diocèse.

2 janv.  : Fête de l’Epiphanie : Messe à 9h à l’Abbaye L’Etoile Notre Dame. Quête impérée pour l’Enfance Missionnaire.

4-5 janv.  : Permanence pastorale à Djougou.

10 janv.  : Pèlerinage diocésain au sanctuaire N. D. de Komiguea.

                 Messe à 10h : Ordinations diaconales de trois Oblats de St François de Sales.

11 janv.  : Conseil presbytéral à l’Archevêché à 9h30. 

18-21 janv. : Conférence Episcopale du Bénin à Cotonou.

18-25 janv. : Semaine de prière pour l’unité des chrétiens.

23 janv.  : Dimanche de la Parole de Dieu.

25-26 janv. : Visite à Africae Munus et au Séminaire Propédeutique Mgr Chopard-Lallier.

28-29. janv.: Permanence pastorale à Djougou.

N. B.  : Du 1er au 4 février 2022 à N’Dali auront lieu les assises de l’UCB (Province ecclésiastique de Parakou).

Bible

Liturgie

Agenda Diocésain

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Pastorale des jeunes

Journal la croix du bénin

Archived Articles