Le prophète instrument de l’Esprit

               L’idée du prophète comme instrument dont Dieu se sert pour manifester sa parole est illustrée par les pères avec certaines images : Dieu se sert de l’écrivain sacré comme le musicien se sert de l’instrument musical ou l’écrivain de la plume (le stylo). Au moyen de ces comparaisons, certains aspects importants du rôle de l’écrivain sacré sont soulignés : la collaboration avec Dieu (comme l’instrument ‘collabore’ avec le musicien, ainsi l’hagiographe collabore avec Dieu), le conditionnement (comme l’instrumentiste est conditionné par l’instrument, ainsi Dieu se laisse ‘conditionner’ par l’homme).          

         Mais il y a le risque de comprendre le rôle de l’auteur humain comme purement passif à savoir que l’homme inspiré parle dans un état de transe pareil à celui de la mantique hellénistique. Mais les pères, avec ces images avaient l’intention de souligner l’origine surnaturelle des livres sacrés et l’étroite dépendance du prophète de l’action divine.

Si quelques expressions semblent insister excessivement sur l’origine divine des livres, en négligeant l’auteur humain, il faut rappeler qu’il ne s’agit pas de descriptions techniques, qui réduiraient l’écrivain sacré à un instrument inerte dans les mains de Dieu. Elles sont à comprendre en sens analogique. Les Pères, en effet, admettent une participation active du prophète, ses capacités spirituelles et intellectuelles ne sont pas anéanties mais exaltées par l’Esprit. En fait, quand le montanisme se fit promoteur d’une conception extatique de l’inspiration, Jérôme attaqua fortement et condamna cette position.

En conclusion, il faut dire que les pères n’ont pas directement approfondi le thème de l’inspiration. Ils l’ont présupposé comme vérité qui faisait partie du dépôt révélé. Leur pensée est en continuité avec la doctrine néotestamentaire :   

*L’Écriture est inspirée par l’Esprit

*L’hagiographe se meut sous l’action de Dieu

L’enseignement des Pères se concentre autour de deux points :

*Dieu est auteur de l’Écriture

*Mais l’homme aussi en est l’auteur.

Pour chercher à expliquer comment cela est possible, les Pères ont recouru à certaines analogies :

*L’hagiographe instrument de Dieu

*Dieu auteur de l’Écriture

*Écriture dictée par Dieu

ABBÉ ÉPHREM DANNON

Bible

Liturgie

Agenda Diocésain

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Pastorale des jeunes

Journal la croix du bénin

Archived Articles