Imprimer

Linspiration biblique est devenue historiquement le plus important. Il esun cas particulier qui sinscrit dans lusage du terme classique inspiration. LBible est unlivre inspiré’ n’a pas le même sens quele poème est inspiré’. Lorsquil sapplique à la Bible, le terme inspiration’ peut sentendre au sens étroit ou large.

Au sens très étroit, il signifie que Dieu aurait dicté’ le texte ou quil se serait servi de la main de lauteur pour lui inspirer le message à écrire.

Au sens très large, il faut comprendre que, tout comme dans le cas dun poème, lauteur aurait été guidé(inspiré) par sa foi en Dieu pour constituer son œuvre sans lassistance particulière de lEsprit. Les théologiens ont avancé plusieurs explications qui se situent entre les deux sens.

Les auteurs bibliques eux-mêmes ses ont exprimés en des termes naïfs et ont ainsi donné libre cours à toutes sortes dinterprétations même jusquà celles plus strictes.

Ainsi par exemple, la Bible fait dire à Moïse que Dieu lui a dicté’ les commandements. Ezéchiel rapporte quil a éamené à mangerle livre que Dieu lui a présenté. Jérémie déclare que Dieu a placé Ses Paroles dans sa bouche et qu’un feu dévorant était enfermé dans ses os» si bien quil était contraint à Prophétiser contre son gré.

 

Fondementscripturaires

La matrice du concept dinspiration est le latin inspiratus présent dans les

Versions antiques de la Bible et dans la Vulgate de Jérôme. Sa formule divinitus inspirata sinsère dans le Nouveau Testament en 2 Tm3, 14-17: Pour toi, tiens-

toi à ce que tu as appris et dont tu as acquis la certitude. Tu sais de quels maîtres tu le tiens ; et cest depuis ton plus jeune âge que tu connais les Saintes Lettres. Elles sont à même de te procurer la sagesse qui conduit au salut par la foi dans le Christ Jésus. Toute Écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, réfuter, redresser, former à la justice; ainsi lhomme de Dieu se trouve-t-il accompliéquipé pour toute œuvre bonne. 

Le terme inspiratus est présent dans la version latine en un autre passage du Nouveau Testament: 2P1, 21: Ce nest pas dune volonté humaine quest jamais venue une prophétie, cest poussée par lEsprit Saint (Spiritusanctoinspirati) que des hommes ont parlé de la part de Dieu. Le jeune christianisme a eu pour la première fois sa déclaration explicite par rapport à linspiration biblique. Elle est ensuite relayée par la tradition posrieure des pères de l’Église.

 

                                                                          AbbÉ Éphrem Dannon