Lex orandi, lex credendi - Les gestes de la prière liturgiquenous amènent à croire ce qu’il faut.

 

Voici quelques éléments qu’on trouve dans la liturgie et qui peuvent nous aider à mieux comprendre et à bien préparer la venue du Sauveur à Noël.

 

13 décembre : Fête de Sainte Lucie.

« Lucis » en latin veut dire « lumière ». Volontairement l’Eglise a placé cette fête 12 jours avant Noël. Le chiffre 12 dans la Bible symbolise la plénitude.

C’est comme si on allumait une mèche le 13 et le 24 au soir- 12 jours après- il y aura la plénitude de la lumière : Jésus, la lumière du monde vient sur la terre vivre avec les hommes.

Traditions : certains pays du nord de l’Europe (Suède) font une procession ce jour-là avec des jeunes filles portant une la lumière


https://www.youtube.com/watch?v=kchFnvkqI4A

Concrètement, nous avons 12 jours pour faire naitre dans notre cœur la lumière du Christ.

  

Petite Chronique liturgique : Du 17 au 23 décembre : Les grandes antiennes « O »

Lex orandi, lex credendi - Les gestes de la prière liturgique nous amènent à croire ce qu’il faut.

 

Voici quelques éléments qu’on trouve dans la liturgie et qui peuvent nous aider à mieux comprendre et à bien préparer la venue du Sauveur à Noël.

 

 

Du 17 au 23 décembre : Les grandes antiennes « O »

 

Aux vêpres, il y chaque jour une antienne particulière pour le magnificat.

Du 17 au 23 décembre, ces antiennes sont appelées « grandes O », car en chant grégorien elles commencent toutes par un grand « O » admiratif, une exclamation de joie et d’émerveillement devant le mystère de Dieu qui va venir sur la terre.

 

Les 7 antiennes complètes, en latin et en français : https://fr.wikipedia.org/wiki/Grandes_antiennes_%C2%AB_%C3%94_%C2%BB_de_l%27Avent

 

 

Exemple en grégorien avec la première Antienne du 17 décembre « O Sagesse »

Chant grégorien de O Sapientia : https://www.youtube.com/watch?v=8ngcQDQfhlA

 

 

Elles sont chantées dans un ordre précis :

 

17 décembre : O Sapientia – O Sagesse

18 décembre : O Adonaï – O Adonaï(Dieu en hébreux)

19 décembre : O Radix Jesse – O Racine de Jesse (le Père du Roi David)

20 décembre : O Clavis David – O Clé de David

21 décembre : O Oriens – O Orient (le soleil se lève à l’Est)

22 décembre : O Rex gentium – O Roi des nations

23 décembre : O Emmanuel – O Emmanuel (Dieu avec nous)

 

Mais les moines nous ont préparé une petite surprise : Prenez la première lettre de chaque premier mot de l’Antienne. Assemblez-les en commençant par la dernière. Cela donne E R O C R A S

Soit en latin « Ero Cras » qui veut dire « je serai demain » et le lendemain, c’est le 24 décembre, Jésus sera là !

 

 

 

Petite Chronique liturgique : Le 24 et 25 décembre : date de la naissance de Jésus ?

 

Lex orandi, lex credendi - Les gestes de la prière liturgique nous amènent à croire ce qu’il faut.

 

Voici quelques éléments qu’on trouve dans la liturgie et qui peuvent nous aider à mieux comprendre et à bien préparer la venue du Sauveur à Noël.

 


 

Le 24 et 25 décembre : date de la naissance de Jésus ?

 

Est-ce que Jésus est vraiment né un 25 décembre ? L’Eglise ne l’affirme pas.

C’est surtout que dans l’antiquité païenne existait une fête du « Sol invictus » (soleil invaincu en latin)

Il s’agissait d’une fête au moment du solstice d’hiver : en effet ce jour-là la durée du jour recommence à augmenter. Nous sortons du froid et de l’obscurité de l’hiver pour célébrer la vitalité de la nature. A partir de ce moment les jours ne font que croitre.

Les premiers chrétiens ont alors transformé cette fête : nous étions dans le froid et l’obscurité du péché, le Christ lumière du monde est venu sur la terre pour nous sauver.

https://cybercure.fr/les-fetes-de-l-eglise/avent-noel/noel/article/fete-de-noel-origine-histoire-du-jour-de-noel

 

On peut souligner aussi la date du 24 juin, fête de la naissance de saint Jean-Baptiste et solstice d’été. A partir du 24 juin les jours commencent à diminuer jusqu’au solstice d’hiver.

Ors saint Jean-Baptiste est né 6 mois avant Jésus et il dira : « Lui, il faut qu’il grandisse ; et moi, que je diminue ». Jn 3, 30.

 

 

Pourquoi la messe à Minuit ?

 

C’est le principe de toute vigile : Il ne s’agit pas d’une messe du soir, mais d’une veillée où on attend en prière le premier moment du lendemain. On est tellement impatient de fêter la naissance du Sauveur que,dès qu’on sait que de l’autre côté de la terre le soleil est en train de revenir – à minuit – aussitôt on célèbre la fête.

 

 

Pourquoi y a-t-il 3 messes différentes à Noël ?

 

La fête de Noël à la particularité d’avoir 3 messes différentes, que tout prêtre peut célébrer.

La messe de minuit : Encore dans l’obscurité, mais déjà le jour suivant a commencé, qui célèbre l’évènement historique de naissance de Jésus à Bethleem

La messe de l’aurore : au moment où le soleil se lève dans une douce lumière, qui célèbre la présence de Jésus dans nos âmes.

La messe du jour : au moment où le soleil prend toute sa force, qui célèbre la lumière du Christ qui se répand sur le monde entier.

https://www.icrsp-rennes.com/article-pourquoi-3-messes-de-noel-et-autres-considerations-121733184.html

 

Petite Chronique liturgique : Les messes « Rorate » du temps de l’Avent

Lex orandi, lex credendi - Les gestes de la prière liturgique nous amènent à croire ce qu’il faut.

 

Voici quelques éléments qu’on trouve dans la liturgie et qui peuvent nous aider à mieux comprendre et à bien préparer la venue du Sauveur à Noël.

 

Pourquoi le nom messe Rorate ?

Cette messe du temps de l’Avent tire son nom des premiers mots de l’Introït grégorien « Rorate caeli desuper, et nubes pluant iustum: aperiatur terra, et germinet Salvatorem. » « Ciel, répands ta rosée !

Nuées, faites pleuvoir le Juste. Terre, ouvre-toi, que germe le Sauveur. Mots tirés d’Isaïe 45,8 et appliqués à la Vierge Marie : elle est cette terre sur laquelle va pleuvoir la plénitude de la grâce et où va germer le Sauveur.

https://www.youtube.com/watch?v=1XLZPF3pQ4Y

 

Symbolique de la messe Rorate :

Nous sommes dans le froid et l’obscurité et nous attendons la naissance du Sauveur. Nous nous unissons à l’attente de la Vierge Marie.

 

Quand célébrer les messe Rorate ?

La messe se célèbre normalement une fois par semaine pendant le temps de l’Avent, très tôt le matin quand l’obscurité est encore complète.

La Messe Rorate est normalement une messe votive en l'honneur de Marie, donc célébrée en blanc les samedis pendant le temps de l'Avent, cependant on peut changer de jour en fonction des réalités pastorale et prendre la couleur violette.

 

Comment célébrer les messes Rorate ?

Les lumières de l’église sont toutes éteintes. On dispose sur l’autel et un peu partout des cierges pour avoir un peu d’éclairage et chaque fidèle présent peut tenir en main un cierge pendant toute la messe.


 

Bible

Liturgie

Agenda Diocésain

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Pastorale des jeunes

Journal la croix du bénin

Archived Articles