Aujourd’hui, 14 avril 2019, a eu lieu la célébration du dimanche des Rameaux qui ouvre la semaine sainte et les célébrations pascales au Séminaire Providentia Dei de Gaah-Baka pour la deuxième fois depuis la fondation.

À 9 h (heure habituelle de la messe du dimanche), s’est ébranlée la procession de la maison des Sœurs PSP (Providence de Saint Paul) de Kara au Togo. Le tour de la célébration dominicale revenait au père Gildas Tonoukouin, recteur de la pré-propédeutique domiciliée dans l’enceinte du grand séminaire Providentia Dei. Habituellement, les autres formateurs se répartissent les célébrations eucharistiques des trois villages qui sont confiés au séminaire : Gaah-Baka, Tépkarou, Guinirouet qu’ils desservent régulièrement.

Comme d’habitude, la dizaine des pré-propédeutes s’est adjointe aux 35 grands séminaristes pour la célébration dominicale. Rameaux en mains, au rythme du chant de procession, la ‘petite foule’ s’est ébranlée de la maison des sœurs jusqu’à la façade centrale de la chapelle St Louis.

 

 

Photo 1

L’entrée dans la chapelle a été marquée par une mélodie chantée du Ps 23,7 comme autrefois dans la forme extraordinaire : « Portes, levez vos linteaux ; portails anciens, dressez-vous : le roi de gloire va passer ».

L’autre particularité de la célébration est la proclamation de la passion de Jésus Christ. Dans sa prédication, le père Gildas Tonoukouin a attiré l’attention sur l’heure de la Pâque du Christ à laquelle la semaine Sainte va aboutir : « Ce sera pour lui l’heure de la sortie de ce monde et de son retour vers le Père à travers sa mort et sa résurrection. Lui, le Fils de Dieu, a voulu vivre dans la vérité de sa condition humaine… ». Il a rappelé, en partant du prophète Isaïe (le passage lu en première lecture), précisément le troisième chant du serviteur souffrant, que le texte prophétique « nous a préparés à écouter ce récit de la passion de notre Seigneur Jésus-Christ. La souffrance fait partie de la mission du serviteur… ». Pour cela, « ne taillons pas nos croix à notre mesure », va-t-il affirmer. En terminant, il a exhorté à percevoir le but de la semaine sainte à savoir la contemplation du Crucifié, la « Chaire de Dieu » puisque l’on se perd lorsque le Crucifié n’est plus le repère.

Photo 2

 

                                                                                       Photo 3

 

 

                                                                                  Photo 4

Ainsi a débuté la série des célébrations de la Semaine Sainte dont un bref compte rendu va être fait au fur et à mesure pour que les lecteurs aient une idée de la vie au Séminaire de Gaah-Baka

 

 

Fructueuses célébrations pascales à tous !

                                                       

                                               Abbé Éphrem DANNON

                                       

 

Bible

Liturgie

Agenda Diocésain

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Pastorale des jeunes

Journal la croix du bénin