DECRET DE L’INDULGENCE PARTIELLE

 

ACCORDEE POUR L’ANNEE DU JUBILE DES 75 ANS D’EVANGELISATION DE PARAKOU

 



 «L'indulgence est la rémission devant Dieu de la peine temporelle due pour les péchés dont la faute est déjà effacée, rémission que le fidèle bien disposé obtient à certaines conditions déterminées, par l'action de l'Eglise. L'indulgence est partielle ou plénière, selon qu'elle libère partiellement ou totalement de la peine temporelle due pour le péché».

 

     Pour comprendre cette doctrine et cette pratique de l'Eglise il faut voir que le péché a une double conséquence. Le péché grave nous prive de la communion avec Dieu, et par là il nous rend incapables de la vie éternelle, dont la privation s'appelle la « peine éternelle » du péché. D'autre part, tout péché, même véniel, entraîne un attachement malsain aux créatures, qui a besoin de purification, soit ici-bas, soit après la mort, dans l'état qu'on appelle la «peine temporelle» du péché. Catéchisme de l’Eglise Catholique, Vatican 1997, nouvelle édition n° 1471-1472.

 

     A l’occasion de la célébration du Jubilé des 75 ans d’évangélisation du diocèse de Parakou, et durant tout le temps du jubilé, nous Monseigneur Pascal N’KOUE, Archevêque dudit diocèse, accordons les indulgences partielles à tous les fidèles de l’Eglise de Parakou qui sont à l’intérieur et à l’extérieur du diocèse. Ainsi, tout fidèle laïc consacré, prêtre, qui aura, avec dévotion et piété, posé les actes de l’indulgence et accompli les œuvres indiquées, gagnera pour lui-même, ou pourra appliquer aux défunts par mode de suffrage, les indulgences partielles (cf. can. 992-994).

 

1-  Les actes à poser :

 

· Faire la confession sacramentelle individuelle pour être en état de grâce.

 

· Recevoir la sainte communion.

 

· Prier 1 Pater Noster + 1 Ave Maria + 1 Gloria Patri pour la conversion des fidèles du diocèse de Parakou "en sortie missionnaire". Prier aussi aux trois intentions particulières de l’Evêque : Pour les familles, l’éducation scolaire et les vocations surtout dans les périphéries.

 

2-  Les œuvres à accomplir :

 

· Faire un pèlerinage sur l’un des cinq sites suivants :

 

- La Cathédrale St Pierre et St Paul

 

- Le Sanctuaire du Christ Rédempteur de l’homme

 

- Le Sanctuaire Notre Dame de Komiguea

 

- Le Monastère l’Etoile Notre Dame (Cisterciennes)

 

- Le Monastère Notre Dame du Kokoubou (Cisterciens)

 

- Le Grand Séminaire Providentia Dei.

 

· Réciter en ces lieux 1 Credo + 1 Pater Noster + la Prière du Jubilé, et si possible y participer à la messe et y communier. Ajouter un geste de charité ou de générosité, selon vos possibilités.

 

     Que l’intercession de la Vierge Marie, Notre Dame de Komiguea, Reine des Familles nous obtienne du Dieu miséricordieux, par Jésus Christ et dans l’Esprit Saint, la rémission des peines temporelles dues aux péchés commis et confessés, et d’abondantes grâces en cette sainte année jubilaire.

 

 

+ Pascal N’KOUE

Archevêque de Parakou

 

      Donné à Parakou, le 10 janvier 2019 fête de Notre Dame de Komiguea, en l’année du Jubilé de nos 75 ans d’évangélisation.

 

 

                                                                                                                                

 

N. B. Ces indulgences ne concernent que les baptisés, fils et filles du diocèse, en état de grâce, c’est-à-dire sans péché capital. Les indulgences plénières, prérogative exclusive du Saint-Père, seront accordées aux trois derniers jours suivants : les 10, 11 et 12 janvier 2020. Nous reviendrons là-dessus dans une autre Vie Diocésaine, quand nous aurons reçu la bénédiction du Pape.

 

Lettre d’invitation de l’Evêque de Nantes (France)

 

     L’Evêque de Nantes Mgr Jean-Paul JAMES fait un beau cadeau à notre famille diocésaine pour booster les liens du jumelage entre nos deux diocèses. Il invite une dizaine de personnes à se joindre à ses diocésains pour un pèlerinage marial à Lourdes qui aura lieu du 8 au 13 avril. C’est une première et on ne se fera pas prier. Lisez vous-mêmes sa lettre datée du 23/10/2018: les noms des ouvriers de l’évangile qu’il nous a envoyés ou que nous lui avons envoyés témoignent que ça bouge de part et d’autre.

 

     Cher Monseigneur,

 

     Au cours de l’été sont rentrés de Parakou, successivement, le Père Benoit Luquiau, puis le Père François Renaud, puis le Séminariste nantais, Benoit de Vasselot. Je vous remercie beaucoup de l’accueil qu’ils ont reçu dans l’archidiocèse dont vous êtes le pasteur. Je vous suis très reconnaissant du temps que vous avez consacré à chacun, des missions que vous avez données au Père Luquiau, aujourd’hui curé de la paroisse Sainte Catherine du Petit Port à Nantes.

 

     Les voyages entrepris par plusieurs paroissiens de Sainte Anne de Goulaine avec le Père Aubin et de la paroisse des Saints Evêques de Nantes avec le Père François Xavier disent la volonté de poursuivre ce partenariat entre nos deux diocèses. Une histoire commune se tisse, des liens se renforcent. Tout cela est réjouissant.

 

     Dans cet élan, je me permets une proposition qui est une invitation. Le diocèse de Nantes vit, chaque année, un pèlerinage à lourdes avec jeunes, adultes, personnes malades et handicapées. Nous sommes plus d’un millier à nous y rendre. C’est vraiment un moment important pour tous les participants du diocèse, temps fort spirituel près de Notre-Dame de Lourdes et de Sainte Bernadette, mais aussi occasion de faire grandir la fraternité entre groupes très différents.

 

     Je serais heureux de partager cette expérience avec vous-même et des catholiques de votre diocèse. Nous pourrions envisager de vous accueillir à Nantes et nous partirons ensemble de Nantes à Lourdes. Il pourrait y avoir dans votre délégation, des adultes mais aussi des jeunes, des prêtres avec des laïcs. Ce serait pour eux l’occasion de découvrir les sanctuaires et le message de Lourdes dans le cadre d’un pèlerinage français, de participer aux célébrations du diocèse mais aussi  internationales, et de vivre dans des lieux d’accueil (souvent des hôtels) avec les chrétiens de Nantes. Qu’en pensez-vous ?

 

     En 2019, le pèlerinage à Lourdes se déroule du lundi 8 Avril au samedi 13 avril (sachant que le lundi et le samedi sont consacrés au voyage en car). Je sais qu’un tel projet exigerait des démarches administratives. Mais, de ce point de vue, il y a déjà l’expérience des JMJ de Cracovie.

 

     Je puis vous dire que ce serait une grande joie de vivre avec une délégation de Parakou ce pèlerinage. J’attends vos réactions à l’invitation que je vous adresse.

 

     Vous remerciant encore de l’accueil des différents groupes et personnes à Parakou, je vous assure, Monseigneur, de ma profonde et fraternelle communion et vous souhaite de bonnes fêtes de Toussaint.

 

                                                                                                                               +Jean-Paul JAMES

 

                                                                                                                                 Evêque de Nantes

 

            Consacrés, vous êtes la garde rapprochée du Christ

 

(Extraits de l’homélie du 4 février 2018, à Bétérou)

 

     …Je vous remercie pour ce que vous êtes et ce que vous faites pour le Seigneur et son peuple. Je remercie chaque Institut et chaque personne consacrée, chacune dans son propre charisme. J’inclus les moniales, les moines, les postulants et novices. Comment ferait le diocèse de Parakou et même l’Eglise universelle s’il n’y avait pas des personnes consacrées ?

 

     Pour le monde profane, les consacrés sont ceux qui ne sont pas mariés et qui vivent sans liens conjugaux. Ce n’est pas faux. Mais je préfère la définition du Pape François : "Les religieux, hommes et femmes, sont des consacrés au service du Seigneur, dans l’Eglise. Ils vivent dans la pauvreté, avec un amour chaste qui les conduit à une paternité et une maternité universelle. Ils vivent dans l’obéissance qui n’a rien de militaire, car ici il s’agit d’une soumission du cœur c’est-à-dire quand la chose n’est pas claire, on dialogue. Mais après le dialogue, il faut obéir".

 

     En effet, la vie consacrée repose sur le premier des sept (07) sacrements c’est-à-dire le baptême, qui est la porte de tous les autres sacrements. La consécration à Dieu est commune à tous les baptisés. Mais vous êtes la garde rapprochée du Christ. Vous avez choisi dans l’Eglise de suivre le Christ de plus près. Vous devez être des baptisés de qualité supérieure. Votre appartenance à l’Eglise doit être claire et solide. On ne devient pas disciple du Christ pour être un feu éteint mais pour être lumière du monde. Ne vous cachez donc pas. Portez haut l’étendard du Christ, portez sans honte vos insignes respectifs. Portez vos robes, vos voiles, vos habits de personnes consacrées. Soyez lumière dans ce diocèse. Je dirais même plus, soyez comme des pyromanes qui mettent partout le feu de l’amour de Jésus-Christ ; cet amour est humble et doux. Rappelez-nous ce cri poignant de Yahvé : "Soyez saints comme moi Yahvé je suis saint"

 

     Ces dernières années, beaucoup d’Instituts se sont plaints quelques fois de ne pas avoir beaucoup de vocations. Le secret pour avoir des vocations c’est la prière dans la confiance la plus totale. "Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson"… Moins on prie, plus on s’expose à l’Ennemi. Moins on prie, plus on s’agite dans tous les sens. Moins on prie, plus on se refroidit et on n’a plus le souci des choses de Dieu. Moins on prie, moins on évangélise. On somnole et on s’endort. Plus on prie, plus on est fort pour évangéliser. Priez donc, c’est-à-dire priez avec foi. Il s’agit de cette foi grosse comme un grain de quinquélibat mais qui fait déplacer les montagnes. Priez avec foi signifie soignez votre prière intérieure et communautaire. Priez avec foi signifie écouter le Seigneur dans le silence du cœur et lui parler en faisant attention à ce qu’on dit. Evitez de réciter des formules toutes faites à la va-vite et de façon distraite. Le lieu de prière doit porter au recueillement. Ce n’est pas le moment de s’agiter dans tous les sens comme celui qui a piqué une crise de démangeaison, ni le moment de bâiller bruyamment, ni de crier en chantant. Le portable doit être éteint ; toute autre activité doit s’arrêter. On ne peut pas servir deux maîtres à la fois. "Dieu seul suffit".

 

 

+Pascal N’KOUE.               

Omnium Servus

 

     Revenez donc à l’oraison, aux offices bien chantés sans tapage, à la prière calme et paisible, aux actes de charité sincères que j’appelle la foi active, et on s’étonnera des résultats. Car là où la foi est vivante, les relations dans les communautés redeviennent fraternelles, les gestes de solidarité sont rassurants et spontanés. Et les vocations fleurissent. Si Jésus est allé si loin dans l’évangélisation c’est parce qu’il priait sans cesse. C’est l’arme la plus efficace contre les forces du mal. C’est-à-dire que plus on est disponible pour l’œuvre du Père, plus il agit en nous, par nous, avec nous et pour nous…

 

 

 

 

Nouvelles de Famille

 

- Février c’est le mois extraordinaire des malades, des personnes âgées, des handicapés : allons vers eux.

 

- Mille mercis aux bienfaiteurs du Grand Séminaire Providentia Dei pour le mini-bus de 15 places qu’on vient d’acquérir. C’était une nécessité.

 

- Mille mercis à Françoise BIGOT, Assistante générale de la branche féminine de l’Institut N. D. de Vie, qui nous a visités le mois dernier en compagnie de trois autres sœurs.

 

- Merci pour l’accueil que vous réservez sur les paroisses aux promoteurs de l’artémisia. De "Noël sans palu" on voudrait passer au slogan "Ecoles catholiques sans palu". Les jardins existent déjà ; il suffit de leur donner une nouvelle vocation. Il faudra aussi qu’on se tourne vers les foyers et centres de santé…

 

- L’économat rappelle aux prêtres diocésains les 6000 F de cotisation par mois pour leur retraite.

 

- Félicitations au R. P. Bernard de C. TOHA osfs, élu Provincial (France-Côte d’Ivoire-Bénin). Prions pour lui et pour sa nouvelle mission.

 

- Félicitations à Mgr Bruno VALENTIN Evêque auxiliaire de Versailles et à Mgr Benoît BERTRAND, évêque nommé de Mende. Prions pour eux. J’espère qu’ils trouveront le temps de nous visiter encore.

 

- Du 12 au 22 février, plusieurs amis de La Baule (diocèse de Nantes) viendront nous visiter. Quelle joie !

 

- Un nouveau bloc opératoire digne de ce nom vient d’être construit à l’Hôpital Ophtalmologique de Tinré avec une capacité d’accueil de 100 lits. Désormais, plus de soucis pour nos yeux. Toutes les interventions sont à des coûts sociaux. Pour les enfants de 0 à 5 ans la consultation est gratuite.

 

- Voici un passage de la lettre du Cardinal R. SARAH aux évêques du Bénin après son passage à Cotonou en août 2018 : "De retour à Rome, je tiens à vous remercier… En tant que Préfet du Dicastère chargé du Culte divin, je me permets de formuler la remarque suivante : il me semble qu’il serait opportun et urgent que les évêques du Bénin essaient de mieux encadrer les déroulements de la Sainte Liturgie et former les chorales à leur rôle spécifique. Elles ne doivent pas chanter tout le temps ; le silence est aussi éminemment liturgique. Il faut éviter le spectacle, les applaudissements et les discours. Ce n’est pas le lieu pour remercier (par des discours interminables) les personnalités. L’unique discours à la Messe est l’homélie bien préparée, nourrissante et limpide. Il est important d’éduquer les chrétiens à la liturgie, à la sobriété et au silence devant Dieu″.   

 

 

 

Quelques Dates

 

1-5 fév.             : Dans le diocèse d'Avignon.

 

2 fév.              : Journée mondiale de la Vie Consacrée. Fête des Consacré(e)s au sanctuaire de Bembèrèkè. 

 

4-8 fév.             : L’Assemblée plénière de l’Union du Clergé Béninois se tiendra à Ouidah (St Gall).

 

7 fév.                : Retour à Parakou.

 

9 fév.                : Marathon salésien. Ce marathon du jubilé des 75 ans d’évangélisation sera spécial.

 

9-10 fév.           : Pèlerinage marial du secteur paroissial de Papané.

 

11 fév.              : Fête de Notre Dame de Lourdes. Journée mondiale des malades. Recommandons les

 

                           malades et personnes âgées au Seigneur crucifié et glorifié. Allons vers eux.

 

12 fév.              : Conseil presbytéral à 9h30 à l'Archevêché.

 

13 fév.              : Réunion extraordinaire de la Conférence Episcopale du Bénin à Dassa (9h30).

 

16 fév.              : A 9h 30 célébration eucharistique à Titirou pour les 10 ans de création de la paroisse.

 

17 fév.              : Messe dominicale à Kabo.

 

20 fév.              : Formation de tous les prêtres sur le réveil des CEVB au Centre pastoral à 9h30.

 

24 fév.              : Messe dominicale à Tourou.

 

26 fév.              : Inauguration du bloc opératoire à l'hôpital ophtalmologique de Tinré. Un immense merci

 

                           aux bienfaiteurs et à l’équipe de l’hôpital.

 

27-1 mars         : A Accra pour la prise de possession de Mgr John KWOFIE, nouvel Archevêque.

 

Bible

Liturgie

Agenda Diocésain

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Pastorale des jeunes

Journal la croix du bénin