Un couple marié, c’est divin ! Je précise qu’il s’agit d’un homme et d’une femme qui se donnent l’un à l’autre pour toute la vie. Pourquoi se crisper tant sur les échecs, sur les divorcés et remariés ? Pourquoi se raidir tant sur les dérapages, pourquoi ne voir d’abord que les abus sexuels ? Pourquoi se déprimer tout le temps face aux caricatures de l’amour conjugal ? C’est vrai qu’un virus puissant a pénétré le logiciel de l’amour, mais l’antivirus existe. Puisqu’il y a des couples qui sont heureux. Et j’en connais. Allons, allons, faisons  l’éloge de l’amour. Et tout d’abord rappelons que Dieu est Amour et que l’amour vient de Dieu, voilà l’antivirus. L’homme et la femme créés à l’image du Dieu-Amour et  devenant une seule chair dans l’amour du mariage, ce n’est pas banal. Chaque couple est unique au monde. Abraham et Sarah, Booz et Ruth, Elqana et Anne, Prisca et Aquillas, la Bible nous les présente comme des couples heureux. Et que dire de Joseph et de Marie ? Plus près de notre ère, il y a Louis et Zélie MARTIN, parents de sainte Thérèse de l’Enfant Jésus. On rencontre encore beaucoup de couples, heureux de vivre ensemble. Ils ont fait le bon choix. Et puis, il y a la maintenance qu’il ne faut pas négliger. Quand on aime vraiment on ne se fatigue pas et on ne fatigue pas l’autre. Et si Dieu donne des enfants, on les accueille volontiers, et on les éduque merveilleusement.
    On dit souvent : "la santé avant tout". Non ! C’est l’amour avant tout. Quand on se sait aimé, on se porte mieux, on reverdit et on affronte mieux sa maladie. Mais quand on est détesté de tous quoique bien portant, on vit tristement... L’amour conjugal est une force qui passe avant la TV, avant la réussite commerciale, avant les affaires, avant l’ordinateur, avant le portable, avant les réunions entre amis. Une femme se plaignait : "Si mon mari me donnait la moitié du temps qu’il prend pour regarder la TV, notre couple serait le plus heureux au monde". Hommes scotchés à la TV et au portable, descotchez-vous !
    L’amour naît souvent d’une rencontre. Il entre par le regard. Quatre yeux s’admirent. Deux cœurs frémissent et s’attirent. Les amoureux se font des signes, des gestes. Et puis l’un se décide à s’extérioriser, à tendre l’hameçon. L’autre mord. Ils s’unissent devant Dieu et les hommes. "Dieu vit que cela était beau". Evidemment au point de départ, il y a l’attirance. La beauté n’est pas neutre en amour. "Que tu es belle, ô mon amour ; tes yeux, ma toute belle, sont des colombes "(Ct 1,15). Les yeux des colombes sont des yeux séduisants et même séducteurs.
    On ne peut pas exclure de l’amour la séduction. Que l’épouse reste toujours séduisante, simple et naturelle d’abord pour elle-même, puis pour son mari. Mais cela n’exclut pas qu’elle soit spirituelle, qu’elle ait de la retenue et une certaine dignité qui montre la qualité de son éducation. Et là où la séduction a disparu, il faut vite la remettre de peur de se voir "zappé" par son conjoint. Pourquoi ? Parce que l’homme désire souvent une femme jolie, souriante, pudique et naturellement sensuelle. L’auteur des Proverbes dit : "Vaine est la beauté d’une femme". Je ne suis pas sûr que beaucoup d’hommes partagent ce point de vue. Personne n’est indifférent au physique d’une femme coquette, propre, mignonne, élégante, bien habillée, joviale et discrète à la fois. La femme mariée sera belle de la beauté qui convient à son mari. Pleine de charme, elle réjouit le cœur de son homme comme du bon vin, dit le poète P. Claudel : "C’est une chose plus enivrante que le vin d’être une belle femme". Et La Bruyère de renchérir : "Un beau visage (de femme) est le plus beau des spectacles". Et si en plus, elle est douce et accueillante, elle devient un trésor sans prix. Je signale toutefois que la beauté de la femme, quoique paradis des yeux, peut devenir purgatoire du porte-monnaie et même enfer des âmes fragiles. Car un beau corps peut cacher un mauvais cœur… C’est d’ailleurs pour cela que les hommes n’aiment pas longtemps les femmes envahissantes. Ils ont besoin de temps en temps de leur tranquillité. Monsieur ne supporte pas que madame lui parle comme on le ferait à un petit enfant : "Fais-moi ceci, va au lit, ne fais pas cela ; ne roule pas vite, range bien tes affaires, accroche ton pantalon ici"… Le rappel continu des interdits agace l’homme. Il se sent traité en mineur. Or, il a besoin qu’on le valorise comme le capitaine du bateau, le pilote d’avion, le chef de famille. Et pourquoi pas ? Accordez-le-lui. Mais à vrai dire, plus la femme est tendre et pleine d’attentions,  plus  elle règne et commande dans le foyer…
    La femme n’est pas si indifférente qu’on le croie au soin physique, à l’élégance, à la prestance et à l’allure de l’homme. Elle voudrait que son homme soit une force tranquille, un colosse sécurisant, enclin à la justice, un cœur d’écoute lent à la colère et plein de galanterie. S’il est bon et généreux, c’est encore mieux pour l’art culinaire, l’éducation des enfants, la parure et les décorations.
    Comme vous le savez bien, les psychologies sont différentes. Les hommes aiment souvent raconter leur vaine gloire, leurs succès, leurs performances réelles ou imaginaires. Les femmes préfèrent qu’on les apprécie sur leur tenue vestimentaire, leurs mets, le rangement des meubles etc. Elles veulent que monsieur soit souvent à côté d’elles, qu’il les admire, qu’il passe moins d’heures sur l’internet, qu’il voyage moins et surtout qu’il rentre vite les soirs. Hum !
    Quand l’homme se familiarisera au mode de pensée de sa femme, la paix régnera dans les foyers. Quand la femme comprendra que son époux aime se retrouver de temps en temps seul ou avec des copains, il y aura moins de scènes de jalousie et d’esprit de possession… Quand les questions économiques seront traitées dans la transparence et le souci du bien commun, il y aura plus de confiance.
    Le mariage est comme un voyage avec ses imprévus, ses turbulences, ses orages, ses éclaircies, ses grondements de tonnerre, ses jours de pluie, ses moments de sécheresse. C’est ensemble avec Dieu qu’on est fort. En effet, le mariage sacrement ne repose pas sur deux êtres mais sur trois : le couple avec Dieu. Le jour du mariage, Dieu garantit la pérennité du lien. Le service après vente, il sait faire. Il suffit de l’appeler au secours dans la prière. Un couple qui ne prie pas se décompose très vite. Si l’amour n’est pas renouvelé constamment par l’Esprit de Dieu on s’ennuie. Et le couple fait naufrage.
    Le mariage c’est beau ! C’est une irradiation de Dieu. Il inclut la fidélité et donc la sincérité. L’amour ne s’épanouit que dans la vérité. Les tricheries l’empoisonnent. Plus le couple s’aime, plus il monte ensemble vers Dieu. Quelle belle ascension à travers joies, épreuves et sacrifices. Eh oui, l’amour c’est le meilleur remède contre l’individualisme, contre la tristesse, la misère, la solitude, l’isolement, le stress, l’angoisse et l’anxiété. Aimer c’est vouloir du bien à l’autre pour lui-même, avec la volonté de l’épanouir et de le rendre heureux. Cet amour rajeunit celui qui le donne et guérit l’autre de toute maladie et de toute blessure. Quelle belle thérapie !
    Il faut surtout éviter de vouloir changer l’autre coûte que coûte, mais plutôt chercher à l’aimer tel qu’il est. C’est cela aimer l’autre pour lui-même. Et si les conjoints sont de religions différentes, qu’ils s’engagent à respecter celle de l’autre. Un "œcuménisme familial" est toujours possible. Il suffit d’insister sur ce qui unit, puisque aimer c’est vouloir être "mangé" par l’autre, c’est chercher à rassasier l’autre, à le combler de ses gentillesses, en étant proche de lui, à son écoute, mais en évitant de devenir encombrant. Car l’amour autocollant ou fusionnel nuit à l’amour. Aimer l’autre pour qu’il résolve vos problèmes d’argent ou de santé c’est gauchir l’amour. S’engager avec l’autre pour qu’il soit tout le temps à vos pieds comme un petit chiot, c’est infernal. Aimer l’autre surtout pour le lit conjugal ce n’est pas loin de l’animalité. C’est aimer comme le chat aime la souris. Vous connaissez la publicité sur notre bière. "J’aime le Bénin, je bois la béninoise". Bravo ! Cet amour est un plaisir fugace qu’on se donne. Il faut aimer comme Dieu, en donnant et en se donnant soi-même jusqu’à la croix, en multipliant les paroles de tendresse, les gestes d’attention, de pardon, en rentrant "ses griffes", en offrant ce qu’on a de mieux, et bien sûr en priant ensemble, ne serait-ce que le chapelet. "L’amour enveloppé de prière fait des miracles" disait Goethe. La prière n’est pas le dernier recours mais le premier devoir du chrétien. Elle est l’arme qui ne coûte rien en argent, mais elle est plus puissante qu’une bombe atomique.
    Le mariage c’est beau, c’est chouette ! Le premier miracle de Jésus c’était au cours d’un mariage. L’eau changée en vin à Cana en Galilée pour sauver un couple. Curieux, n’est-ce pas ? Avant même d’en parler comme d’un sacrement, il faut reconnaître que c’est un patrimoine de l’humanité. Sans couple pas de famille. La famille est le lieu privilégié où l’homme apprend à donner et à recevoir de l’amour. C’est la sécurité des enfants, le pilier de la société, l’intermédiaire entre l’individu et la société.
     L’amour que Dieu a pour chacun de nous est fort comme la mort (Ct 8,6). C’est cet amour de qualité que je souhaite à tous les couples. C’est un amour sans calcul, un amour soucieux de rendre l’autre heureux, un amour-fou, un amour-feu, un amour patient jusqu’au bout. Et donc un amour où l’idée de divorcer est absente. C’est cela l’amour-sacrement : "Toi seul et pour toujours". C’est l’amour qui brûle toutes les passions négatives en nous. C’est grand ! C’est immense ! Ce n’est donc pas une chaine au cou. C’est tout simplement divin… Mais le combat spirituel ne peut être négligé.
     Un couple qui va à la messe ensemble, au sacrement de pénitence ensemble, à la retraite spirituelle ensemble et qui s’engage gratuitement pour une œuvre de miséricorde, Satan n’arrive pas à le déstabiliser. Le pire des poisons en couple, c’est le monologue et l’égocentrisme. Quand on commence à ne plus s’intéresser à son conjoint c’est grave. Votre conjoint est comme votre moitié. Il est à vous. Vous êtes à lui. Ses problèmes sont vos problèmes. Un proverbe africain dit : "Quand ton doigt te fait mal, ton œil n’a pas de sommeil". Et si c’est ta moitié ?... Chaque conjoint a intérêt à ce que le cœur de l’autre soit en bonne santé. Le meilleur "cardiologue" de l’époux c’est son épouse et vice versa.
    Alors, quel est le secret pour tenir longtemps ? Les Saintes Ecritures nous le disent : "Vivez dans l’action de grâce". "Que le soleil ne se couche pas sur votre colère". "Soyez toujours dans la joie du Seigneur et priez sans cesse" (Ph4,4-6). Et pour terminer, je recommande vivement Amoris laetitia,  la récente exhortation apostolique post-synodale du Pape François. Le mariage, c’est beau, c’est chouette ! Vive la joie de l’amour ! Mariez-vous. Soyez féconds. Multipliez-vous et remplissez la terre (cf. Gn 2,28). Que Dieu bénisse tous les couples et  toutes les familles de la terre. Amen !

  +Pascal N’KOUE
    Omnium servus

 


Nouvelles de famille
- "Récitez le chapelet tous les jours", a demandé avec insistance la Vierge Marie à Fatima le 13 mai 1917. Allumons et rallumons notre dévotion mariale en ce mois dit de Marie. Musulmanes et protestants prient régulièrement le chapelet. Témoignage sûr. Ils peuvent nous devancer dans le Royaume des cieux.

- Mlle Oihana, précédemment au Centre Notre-Dame de refuge de Komiguéa a bien accompli sa mission. Elle est retournée au pays Basque. Nous lui disons un grand merci pour tous les services.

- Nous félicitons la DDEC et tous les partenaires qui soutiennent nos écoles catholiques. Notre avenir est dans ces sacrifices pour nos enfants.

- Nous remercions l’Association des Familles Rurales de Vittorio Veneto dont certains membres nous ont visités le mois dernier, conduits par Alessandro TOFFOLI.

- Organisons de grandes processions dans nos paroisses à l’occasion de la fête du Saint Sacrement. Que Jésus bénisse notre diocèse, notre pays et le monde entier.

- Nous remercions Mary LANGLOIS et les membres "Pro life" venus tenir des conférences sur l’avortement. Ce fut une très bonne nourriture spirituelle.

- Je recommande vivement aux chorales notre opuscule "Le ciel sur la terre". Petits conseils pour les liturgies chantées. Il est en vente à la Librairie saint Paul.

N.B : 1er juin : Conseil diocésain pour les affaires économiques à 9h30, à l’Archevêché.

        - 3 juin : Fête du Sacré-Cœur. Jubilé des prêtres au Monastère l’Etoile Notre-Dame. Rendez-  vous à 9h.
Quelques Dates
1er mai    : Fête du travail. Bonne fête à tous et spécialement à ceux qui se dévouent pour les    orphelins, les rejetés, les prisonniers etc. Grande vente de charité à la Cathédrale.

4-7 mai    : Célébration des 25 ans de l’école primaire "Les Hibiscus". La messe de clôture aura   lieu le 7 mai, à 9h dans la cour de l’école.

5 mai        : Fête de l’ascension, fête d’obligation. Tout le monde à la messe. Jubilé des   Séminaristes au Sanctuaire Notre-Dame de Komiguéa. Venez entourer vos                   séminaristes. Messe à 11h30.

8 mai        : Confirmations à Titirou à 9h. Quête impérée pour les Séminaires du Bénin.

11 mai    : Visite du Centre de Santé de Kassouala.

13 mai    : Fête de Notre-Dame de Fatima. Messe au Moyen Séminaire à 11h.

15 mai    : Fête de la Pentecôte. Confirmations à la Cathédrale à 9h30.
         Quête impérée pour le Denier de saint Pierre.

16 mai    : Lundi de Pentecôte. Pique-nique à Songhaï avec les consacré(e)s. Messe à 9h30 sur le site.   Les bureaux de la Curie diocésaine seront fermés.

18 mai    : Conseil presbytéral à 9h30, à l’Archevêché.

19 mai    : Au Grand Séminaire "Providentia Dei".

22 mai    : Confirmations à la paroisse saints Pierre et Paul d’Alafiarou, à 9h30.            .

23-26 mai    : Conférence Episcopale à Ouidah (Grand Séminaire saint Gall).

29 mai    : Fête-Dieu. Confirmations à Albarika, à 9h. Procession avec le Saint-Sacrement dans les      rues. Bonne fête à toutes les mères biologiques et spirituelles.
ABONNEMENT POUR UN AN
  A Parakou : 1.000 frs
≈   Au Bénin : 2.000 frs
≈    A l’extérieur : 10 euros
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. /www.diocese-parakou.org

Bible

Liturgie

Agenda Diocésain

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
17
18
24
25
26
28
29

Pastorale des jeunes

Journal la croix du bénin