L’Ange de Dieu nous exhorte à la louange et à l’action de grâce : « Bénissez Dieu ! Célébrez-le au milieu de tous les vivants pour ses bienfaits à votre égard ! Bénissez et chantez  son Nom ! Faites connaître à tous les œuvres de Dieu, comme elles le méritent, et ne cessez pas de le remercier !  Il est bon de garder le secret du roi, mais il est très recommandé de révéler et de publier les merveilles de Dieu. Remerciez-le comme il convient » Tob 12, 6-7.

Une année vient de se boucler. Une nouvelle commence. Laissons exploser nos cœurs. Merci à l’Archange Raphaël qui nous demande de ne pas taire les bienfaits de Dieu. La famille diocésaine de Parakou a beaucoup de dettes de gratitude envers le Dieu très bon, Père et Source de l’amour. Nous ne savons par où commencer. Tellement Dieu a été très présent parmi nous. Merci au Pape Emérite Benoît XVI qui a lancé l’année de la foi que nous avons clôturée le 1er décembre 2013 avec le nouveau Nonce Apostolique, Mgr Brian UDAIGWE. Elle nous a aidés à nous mettre ensemble à l’écoute des messages divins.

    Nous avons tous observé que l’année de la foi nous a obtenu la grâce du dialogue ad intra et ad extra et cela commence par l’écoute de Dieu et du prochain. Merci à tous ceux qui ont jeûné et prié pour que nous en arrivions à ce début de cohésion des cœurs. Et maintenant que nous faisons route ensemble, passons en revue les divers groupes.

    Commençons par les enfants. L’Enfance missionnaire bouge et nous entraîne à la mission. Le Centre Notre-Dame de Refuge où nous avons une trentaine d’enfants a bénéficié de l’attention de beaucoup de personnes et d’associations. Citons seulement les missions diocésaines de San Sebastian (Espagne), le Groupe Missionnaire de Merano, le diocèse de Vittorio Veneto à travers l’Association des Familles Rurales. L’orphelinat de Tchatchou et autres internats refleurissent. L’espoir est permis pour ces enfants oubliés, rejetés ou qui manquent d’affection.

    Le thème de l’enseignement scolaire est préoccupant chez nous. Et la Direction Diocésaine de l’Enseignement Catholique n’a économisé aucun effort pour multiplier les écoles en veillant à la qualité de l’enseignement. Car les écoles sont un lieu privilégié pour éduquer les consciences. Merci à tous ceux qui l’ont compris. A la rentrée d’octobre dernier, nous avons ouvert 7 nouvelles écoles, même dans les endroits très pauvres. Dieu soit béni… Nous pleurons cependant, tous les enfants qui meurent "fata" à la pédiatrie de notre hôpital diocésain de Boko à cause des récurrentes coupures d’électricité. Il faut nécessairement trouver urgemment un groupe électrogène de 60 KVA au moins. Tout est grâce. Et je ne perds pas confiance.

    Que dire des jeunes ? Nous les voyons tantôt très inquiets de leur avenir, tantôt très dynamiques. La JEC se réveille et s’éveille. Les Scouts aussi. Ils ont soif d’encadrement. Les maîtres nous manquent. Les chorales des jeunes mettent en application les instructions contenues dans notre plaquette intitulée "L’art de bien célébrer". Les lecteurs excellent. Les marguillers jouent un rôle remarquable pour que nos liturgies ne soient pas perturbées par les cris et les pleurs des enfants ; ce sont eux qui guident les non chrétiens qui viennent par curiosité ou pour la première fois.
   
    Et les divers mouvements catholiques ? Nous félicitons les femmes catholiques. Grâce à elles, toutes nos diverses actions ont du sang neuf. L’Esprit de Dieu secoue les uns et les autres. Cette année, nous ciblons la famille. Une plaquette vient de paraître "Sauvons nos familles". C’est un petit guide à exploiter abondamment sans avoir peur d’en abuser.

    Et les vocations ? Ce domaine est en bonne santé. Mais il a besoin de toilettage spirituel pour mieux se porter. En cette année mariale, nous voulons relancer la promotion des vocations surtout dans les périphéries. La "matière première" est là en abondance : il s’agit des enfants et des jeunes. Seulement, il faut être attentif aux signes de l’Esprit Saint pour détecter ou discerner les vraies vocations. Le Cardinal Giuseppe Bertello, en août 2013, est passé ordonner 5 diacres et un prêtre. Ce mois-ci, on ordonne 6 prêtres et un diacre.

    Les prêtres se mettent tout entier au service de la mission. Personne ne boude le ministère dans les périphéries et les villages. Les églises s’embellissent, les liturgies sont de plus en plus intériorisées. La croix et la Bible prennent leur place dans nos assemblées saintes. Et les paroissiens apprécient dans les homélies les invitations à plus de ferveur et d’union à Jésus-Christ. Cela est visible dans le service gratuit et désintéressé des fidèles qui s’investissent de plus en plus pour aider les curés. Plusieurs congrégations ont célébré aussi des vœux perpétuels et solennels. Tout cela enrichit le diocèse. Dieu soit béni.

    Evidemment nous devons cette effervescence spirituelle à l’engagement discret et puissant des moines cisterciens, des moniales cisterciennes et des contemplatives de Jésus-Eucharistie : jour et nuit, ils brûlent leurs vies pour arrêter les traits enflammés de l’Ennemi n°1 du genre humain. Et je félicite tout le peuple de Dieu qui a infligé un cuisant échec à la déesse de Banamè-Sovidji, venue à Parakou en octobre 2013 avec sa clique d’escrocs tourmentés pour nous provoquer et nous voler des brebis. Cependant, ne vous lassez pas de prier pour leur conversion à l’unique Eglise de Jésus dont le chef visible est le Pape de Rome.

    En septembre dernier, j’ai pris deux semaines pour aller visiter quelques prélats et diverses communautés en France. Partout j’ai été bien reçu. Le diocèse de Nantes et celui de Parakou vont tisser des relations spéciales qu’on appelle jumelage. Confions tout cela à la Vierge-Marie pour qu’elle nous attire les faveurs célestes de son divin Fils : "A Jésus par Marie".

    Depuis le 1er décembre, nous sommes entrés dans l’année mariale qui se clôturera le 7 décembre 2014. Ce sera un grand rendez-vous. Ne le ratez pas. On ira tous à Komiguéa, un petit village à côté du monastère l’Etoile Notre-Dame. Ce village se transformera en sanctuaire marial diocésain. Aux frères de la Communauté Mère du Divin Amour venus de Côte d’Ivoire, nous confions l’animation de ce futur lieu saint. Ils sont déjà sur place, mais le terrain est encore nu. Ensemble avec la Divine Providence, nous ferons des prouesses.
Bonne et Sainte Année 2014.

                                                                                
+ Pascal N’KOUE
Omnium servus

 


GRAND SEMINAIRE "PROVIDENTIA DEI" : A CONSTRUIRE
    « Aujourd'hui plus que jamais…, les prêtres seront formés de manière à revêtir les qualités de représentants du Christ, de vrais serviteurs et animateurs des communautés chrétiennes [...], de manière à être des prêtres spirituellement solides et disponibles, dévoués à la cause de l'Évangile, capables de gérer avec transparence les biens de l'Église, et de mener une vie simple en conformité avec leur milieu » Ecclesia in Africa (n°95).

    Cet objectif de former des pasteurs missionnaires simples, spirituellement solides, proches du peuple de Dieu, aimant leur milieu pauvre, nous habite depuis plusieurs années. En outre, devant l’augmentation incessante des vocations sacerdotales au Bénin, il fallait penser ouvrir un grand séminaire diocésain de premier cycle  au moins. Ce sera à l’occasion de l’année du jubilé des 70 ans de notre évangélisation. Je souligne au passage que l’actuel et unique séminaire interdiocésain de philosophie du Bénin, sis à Djimè dans le diocèse d’Abomey, est plein à craquer. Or, le droit canonique encourage vivement chaque diocèse à avoir son grand séminaire. "Dans chaque diocèse, il y aura un grand séminaire… "Canon 237§1.

    La pose de la première pierre a été faite le 14 décembre 2013 à Gaah-Baka, près de Tchaourou. Etaient présents le Père Guy BOGNON, recteur du philosophat de Djimè venu avec une délégation composée de prêtres et de séminaristes du même séminaire ; le Père Alain BONJOUR, de l’Institut Notre-Dame de Vie, Vicaire à Zagnanado ; Mgr Martin ADJOU, Evêque de N’Dali ; Mgr Antoine BIO SANOU, Administrateur Apostolique de Natitingou et son Vicaire Général le Père Didier GNITONA ; le Père Bruno MIYIGBENA, Supérieur Régional des Pères s.m.a. ; le Père Denis LE PIVAIN, futur Recteur dudit séminaire ; le Père Guillaume KAMBOUNON, Délégué du Provincial des Oblats de Saint François de Sales ; plusieurs prêtres diocésains, plusieurs religieuses et plusieurs fidèles laïcs. Une note particulière : c’était en la fête de Saint Jean de la Croix, et Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus patronne des missions était présente en chair et en os par ses reliques. Ce clin d’œil de Dieu est très éloquent. Et tout ce monde était là pour nous manifester leur soutien indéfectible. Qu’ils soient tous vivement remerciés.

    Notre grand séminaire diocésain sera donc fondé à Gaah-Baka (Tchaourou), à 40 Km de Parakou et dédié à " Providentia Dei". Il a une superficie de 39 ha. Ce séminaire sera ouvert aux autres diocèses. Il comportera une année de spiritualité et deux années de philosophie. Puis les séminaristes poursuivront leurs études de théologie soit à Ouidah, soit à Tchanvédji (au Bénin).

    Pour l’instant "Providentia Dei" n’est qu’une ferme. On y produit du maïs et du soja ; une retenue d’eau permet de cultiver abondamment des légumes toute l’année. Mais il faudrait installer un système d’irrigation à cause des 6 mois de saison sèche que nous subissons tous les ans. L’élevage des porcs, des chèvres, des lapins et la pisciculture commencent aussi à donner un bon rendement. Tout cela, pourra aider à former un clergé missionnaire capable de travailler de ses mains, sans avoir peur de servir partout en Afrique et dans les autres continents.

    Ce séminaire diocésain aura sa spécificité : il sera parrainé par l’Institut Notre-Dame de Vie de Venasque (France, diocèse d’Avignon) et se nourrira de sa spiritualité qui insiste sur l’oraison et la contemplation. La formation à une sérieuse vie intérieure sera prioritaire. La fécondité de l’apostolat ne dépend pas des diplômes du prêtre ni de son management mais de son union à Dieu. "Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là portera beaucoup de fruits" (Jn 15, 5). Car Dieu est capable de combler son bien-aimé même quand il dort (Ps 126, 2).

    Si nous voulons que l’Eglise remporte des victoires sur le mal et le péché, il faut préparer les bons combattants, c’est-à-dire des prêtres intérieurs, modèles du troupeau, simples, épanouis, pauvres et soumis à la volonté de Dieu. Et qui peuvent dire comme St Paul : "ce n’est plus moi qui vis, c’est le christ qui vit en moi". (Ga 2, 20).


    Pour ce séminaire, tout est à construire, tout est à meubler, tout est à faire. Seule la première pierre vient d’être posée. Nous comptons sur la Divine Providence qui frappera directement à la porte de chacun de vous pour nous venir en aide : "L’aumône protège de la mort (brutale) et purifie de tout péché". (Tobie 12.9). D’avance merci.

 


        Nouvelles de Famille
    - 12 petits enfants ont reçu le baptême la nuit de Noël à la Cathédrale. Dans l’assistance, on notait la présence du Maire de la ville de Parakou (un musulman) venu avec ses enfants. Vive le dialogue islamo-chrétien dans les actes.

    - Nous voici dans une année mariale. Avec la Vierge Marie, notre sainte Mère, nous ferons des prouesses pourvu qu’on imite sa douceur et son humilité.

    - Merci aux Révérendes Mères qui nous ont visités le mois dernier : Mère Noémi QUESADA, Supérieure Générale des Sœurs Franciscaines de Marie Immaculée ; Mère Nathalie, Prieure du monastère Notre-Dame de l’Ecoute de Perporiyakou ; Mère Marie Justine, Fondatrice des Sœurs psp de Kara.

    - Merci aussi à tous les prêtres, évêques et laïcs qui sont passés nous enrichir de leur amitié.

    - Les Pères François RENAUD et Benoît LUQUIAU sont effectivement arrivés pour préparer le jumelage entre nos deux diocèses Nantes-Parakou. Quelle joie ! Quelle belle compagnie !

    - Aux prêtres, je demande de prendre très au sérieux le Décret n°133/13, du 16 décembre 2013, portant instructions sur la faculté de confesser.

    - Nos relations avec le diocèse de San Sebastian (Pays Basque) s’intensifient. Il nous envoie ce mois-ci Mlle Oihana GALARDI pour deux ans de coopération missionnaire. Elle travaillera auprès des enfants en grosses difficultés. Merci à "las misiones diocesanas".

    - A l’hôpital Saint Jean de Dieu de Tanguiéta, arrive à partir du 18 janvier une mission de chirurgie plastique et réparatrice. Contacter sans retard ledit hôpital.
   
    - En octobre 2014, s’ouvrira un grand séminaire diocésain. Il s’appellera "Providentia Dei". Pour ce séminaire, tout est à construire, tout est à meubler, tout est à faire. Seule la première pierre vient d’être posée. Nous comptons sur la Divine Providence qui frappera directement à la porte de chacun de vous pour nous venir en aide. D’avance merci.

    - Le Centre pastoral de l’audio-visuel est en train de renaître de ses cendres. Il nous faut une bonne camera.

    - Rappel : Les prêtres diocésains cotisent 6 000f par mois pour leur retraite.



Quelques dates


1er Janv :Journée mondiale de la paix. Paix dans les cœurs, dans les familles et les communautés.


2 janv :Les bureaux de l’Archevêché sont fermés.

4 janv :Ordination de deux prêtres à Natitingou.

5 janv :Messe de l’Epiphanie au monastère l’Etoile Notre-Dame.

11 janv :A 9h 30 : A la cathédrale, ordination presbytérale de Angelo CODJIA, Albert DAKIN, Moïse DEGODO, Jacques KOTOKO, Gilles KIMBA, Marius OBA, Clément SOBAKIN et ordination diaconale du Frère François Xavier MAPOKO, Frère missionnaire des campagnes.


13-18 janv :A Cotonou pour l’Assemblée Générale de la Conférence Episcopale.


18-25 janv :Semaine de prière pour l’unité des chrétiens.
   
19 janv :A 9h : Pèlerinage paroissial à Papanè.

21 janv :A 9h 30 : Conseil presbytéral à l’Archevêché.


22 janv :A 9h : Rencontre avec les professeurs du séminaire Notre-Dame de Fatima.


24-26 janv :Visite pastorale à Okédama.
   
30 janv :    A 18h 45 : Rencontre avec les séminaristes.

    N.B. Le 2 février 2014 : journée mondiale de la vie consacrée. Grand rendez-vous avec les consacrés. Faisons-en un temps important pour l’évangélisation de proximité et pour la promotion des vocations.


 

Bible

Liturgie

Agenda Diocésain

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Pastorale des jeunes

Journal la croix du bénin