Avec le premier dimanche de l’Avent, on sent venir la fête de Noël. Le Messie est attendu. La nature participe à cette préparation. Les couchers du soleil ont  pris un teint de beauté spéciale. Les pluies ont cessé de nous visiter, nous   permettant ainsi de multiplier les fêtes en plein air. Quelle joie !

            Je voudrais vous exhorter d’abord à une bonne préparation. L’Eglise nous donne pour cela le temps de l’Avent qui comprend quatre dimanches. Dans nos chapelles et églises, en plus de la préparation des cœurs, on pourrait mettre à côté de l’autel, bien en vue, quatre bougies de couleur violette ou habillées en violet, à allumer progressivement aux heures des offices. Elles symboliseront le projet de Dieu de sauver l’humanité en 4 grandes étapes.

    Le 1er dimanche : La première bougie symbolise la venue sur terre du premier couple : Adam et Eve créés à l’image de Dieu.

    Le 2e dimanche (2e bougie): Le choix… L’entrée des patriarches dans le mystère du salut en commençant par l’appel d’Abraham, père d’une multitude de croyants.

    Le 3e dimanche : (3e bougie) : Le choix de David (choix d’une famille), par qui viendra le Messie Sauveur, le Roi des rois.

    Le 4e dimanche : (4e bougie) : Le choix de la Vierge Marie, comblée de grâces, est l’aboutissement des promesses de Dieu faites par les prophètes : règne de paix, de justice et de réconciliation qu’instaurera le Messie, Fils de Marie et de Dieu (pour l’Alliance nouvelle et éternelle).

    Dans ce climat de bonne ambiance, en plus des célébrations pénitentielles, pourquoi ne pas penser à créer des traditions de religiosité populaire pour faire connaître et aimer davantage l’Enfant Jésus. On pourrait songer par exemple à l’organisation des concours de chants de Noël en français et dans nos langues nationales. On aura la surprise  de découvrir les divers talents des jeunes et des adultes compositeurs. Et cela enrichira notre répertoire.

    Je pense aussi qu’on pourrait initier un concours sur les crèches et leurs décorations. Les statuettes de Noël en bois ou en argile, faites avec les mains des enfants ou d’artistes locaux seront promues. Pourquoi ne pas encourager fortement à mettre les crèches dans les maisons, dans toutes les chapelles, les villages, sur les divers lieux de culte et même sur les places publiques comme les ronds points. Il suffirait de s’entendre avec le maire ou les chefs de quartiers ou de villages. Là aussi je suis sûr que les talentueux artistes cachés au sein de nos diverses communautés resplendiront à la surface de la terre. Ajoutez, à côté de la crèche, l’arbre de Noël : c’est l’arbre de vie donnée par Dieu. Jésus est notre vie, et sans Lui notre vie tombe en ruine.

    Et pourquoi ne pas penser faire de décembre le mois de la famille ! On revaloriserait les liens familiaux en essayant d’être juste, vrai et bon envers les membres de la famille. Pour accueillir le Prince de la paix, il n’y a rien de mieux. Comme ce serait beau que ce soit le mois des petites et grandes réconciliations dans nos familles, nos communautés religieuses et paroissiales. Avec le secours de la Sainte Famille, c’est possible.

    Que dire de tous ces mouvements d’enfants regroupés dans l’Enfance Missionnaire (Ecoles primaires, MADEB, louveteaux, scouts, servants d’autel, chorales d’enfants)? Ils pourraient s’organiser pour promener une crèche de maison en maison pendant le temps de l’Avent, préparant ainsi la venue du Sauveur dans toutes les familles. Il suffirait de réciter un "Notre Père", trois "Je vous salue Marie" à chaque halte. Puis chanter "Les anges dans nos campagnes" ou un autre chant. N’est-ce pas là une bonne occasion pour inviter les familles à prier pour la paix, l’unité et le salut du genre humain ? N’est-ce pas une bonne occasion pour les enfants d’être missionnaires?

    Et la nuit du 24 décembre avant la messe, sur la cour de l’église, pourquoi ne pas jouer une belle scène de Noël, en organisant une crèche vivante, une véritable représentation de la nativité? On cherchera à la rendre aussi réaliste que possible. On pourrait imaginer l’ambiance dans nos villages au clair de lune. On utilisera un véritable âne. Cet âne partirait du presbytère par exemple, en portant sur son dos la Vierge Marie accompagnée de Joseph, jusqu’à la crèche installée à l’entrée de l’église. Les pasteurs seront accompagnés de vraies brebis. Et que l’Enfant Jésus soit non pas une poupée importée mais un vrai nouveau né. Ce n’est pas ce qu’il y a de plus difficile à trouver dans nos communautés si fécondes. Il suffirait que l’enfant soit bien couvert parce qu’en décembre, il fait un peu frais les soirs.

    Que tous les personnages bibliques soient représentés : Jésus, Marie, Joseph, les rois mages avec leurs présents, le chœur des Anges, les bergers etc. Qu’ils soient tous habillés comme il faut, chacun selon son "accoutrement". Et qu’on fasse entendre au peuple réuni les saintes Ecritures, les paroles sacrées sortant du cœur de notre Dieu. Que tout cela soit entrecoupé de prière et de chants traditionnels de Noël. Ce sera une bonne préparation pour la célébration de la messe de minuit, au cours de laquelle on baptiserait des enfants. Cela peut servir de catéchèse populaire pour tous ceux qui veulent découvrir le sens de Noël, fête de la joie de la naissance du divin Sauveur, fête de l’amour de Dieu pour tous les peuples : Dieu qui se fait homme, quel mystère inouï ! C’est l’Emmanuel, Dieu avec nous.

    Et le 25 décembre, à la sortie de l’Eucharistie, sur la cour de l’église, pourquoi ne pas organiser une fête de réjouissance et une kermesse dont le fruit servirait à scolariser les enfants les plus démunis de la paroisse. Mais n’oublions pas de prendre un bon repas en famille avec la viande de chèvre ou de la volaille. Pourquoi ne pas inviter à notre table ce jour-là un pauvre, un enfant de la rue, une veuve isolée, une fille-mère, un mendiant sans abri ? Celui-là serait considéré comme votre Jésus que vous accueillez en famille. Comme c’est beau d’aider un plus pauvre que soi. Noël, c’est ouvrir son cœur aux pauvres. Pourquoi ne pas faire le premier pas vers nos frères non-catholiques en les incluant dans nos générosités de Noël ? Et surtout n’oublions pas les femmes dans les maternités. Les jours suivants, on peut demander aux prêtres de passer bénir les maisons et les crèches de Noël.

    Et si chaque chrétien déposait 100fcfa dans sa paroisse tous les mois pour l’éducation de nos enfants! Nous nous donnerions les moyens de nous prendre en charge dans le domaine de l’éducation scolaire. Cela nous permettra de repenser, comme il le faut, notre système éducatif, afin de fournir des acteurs efficaces pour notre développement intégral.

    A vous tous, mes vœux les plus affectueux et les plus cordiaux de bonnes et saintes fêtes de Noël.

  +Pascal N’KOUE
    Omnium servus


 
Programme du séjour des reliques dans notre Archidiocèse
Date    Lieux de passage
24/11/2013    Arrivée à 16h. Messe présidée par Mgr N’KOUE à TITIROU à 18h
25/112013    Messe à TITIROU à 7h en présence des reliques
25/11-4/12/2013    Communauté des Fils de Dieu (accueil à 18h)
28/11/2013    Marie Auxiliatrice (accueil à 18h)
29/11/2013    Au postulat des Sœurs OCPSP à 9h
04-10/12/2013    Séjour au séminaire Notre Dame de Fatima (accueil à 18h)
06/12/2013    Paroisse Ste Trinité de Guéma (accueil à 18h)
07/12/2013    Retour au séminaire à 9h
10-17/12/2013    Séjour au Centre Pastoral Guy RIOBE (OCPSP) : Accueil à 18h
12-13/12/2013    Paroisse de Nima (accueil à 18h)
14/12/2013    Gaah-Baka à 11h : pose de la première pierre du grand Séminaire
18-19/12/2013    Bétérou (accueil à 18h)
19-20/12/2013    St Joseph de la Gare (accueil à 18h)
20-21/12/2013    St Laurent de Wansirou (accueil à 18h)
21-24/12/2013    Séjour à l’Archevêché (accueil à 18h)
24-30/12/2013    Séjour à la paroisse de Tchatchou (accueil à 11h)
24/12/2013    Escale à la paroisse St François de Sales  (9h30)
30/12/13-09/01/14    Séjour à TCHAOUROU (accueil à 18h)
02-03/01/2014    Paroisse de Papanè
09-10/01/2014    Paroisse N-D de Lourdes d’Albarika (accueil à 18h)
10/01/2014    Accueil à la Cathédrale à 17h
11/01/2014    Ordination presbytérale à la Cathédrale à 9h30 en présence des reliques, et départ pour le diocèse de Dassa
   
Le culte des reliques des Saints (explication)

    Le culte des reliques fait partie du culte des saints. La communion des saints unit tous les rachetés (morts et vivants) au Christ, Tête de l’Eglise. A vrai dire, c’est le Christ qui nous unit à lui et nous unit les uns aux autres. D’où les relations mutuelles de la prière d’intercession, du mérite et de la satisfaction. Le culte rendu aux saints est une vénération et ne nuit pas à l’adoration que seul Dieu peut recevoir.
    - Les reliques sont des fragments des restes corporels, un témoin de la présence du saint qui prie pour nous : "les saints qui règnent avec le Christ offrent à Dieu leurs prières pour les hommes" (Concile de Trente, Décret sur les reliques).
    - Leur corps a été sanctifié : cela nous invite aussi à sanctifier Dieu dans notre corps à l’image du saint que l’on vénère.
    - Ce culte exprime notre foi en la résurrection future.
    Nous remercions vivement l’Institut des Sœurs O.C.P.S.P qui, à l’occasion des 100 ans de leur existence,  nous font partager la grâce de la présence de leur sainte patronne qui est en même temps la ste patronne des missions : sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la sainte Face. Elle a dit : "Je passerai mon ciel à faire du bien sur la terre".
JOYEUX NOËL A TOUS !

BONNE ET SAINTE ANNEE 2014
 
Nouvelles de famille
- A l’occasion du jubilé des 70 ans de notre évangélisation, toutes les paroisses sont priées de rédiger l’historique de leur communauté. Une plaquette-souvenir sera imprimée.

- Erigez une place mariale à proximité de nos églises pour marquer l’année mariale.

- La pose de la première pierre de notre grand séminaire de philosophie "Providentia Dei" aura lieu en présence des reliques de Ste Thérèse de Lisieux, Ste patronne des missions. Le séminaire s’ouvrira en octobre 2014. Rien n’est encore construit. Toute générosité est attendue.

- Des missions d’ORL, d’ophtalmologie et de dentiste arrivent ce mois-ci à l’hôpital St Jean de Dieu de Tanguiéta. Prendre contact sans retard avec ledit hôpital.

- Les Pères François Renaud et Benoît Luquiau, du diocèse de Nantes, nous visitent à la fin de ce mois, en vue de la préparation d’un jumelage entre nos 2 diocèses, sur demande de leur Evêque.

- Comme chaque année, organisons une grande collecte pour nos frères, les reclus de la prison civile de Parakou. Confiez vos dons à l’Economat diocésain ou à l’Aumônier de la prison, au plus tard le 20 décembre.

- Le Docteur Amadou Alpha BIO ISSIFOU est nommé Directeur-Adjoint de l’hôpital diocésain d’ophtalmologie de Tinré.

- Sœur Cécile DOUAKOUTCHE, ssa, est désignée pour accompagner les femmes de la communauté anglophone.

- Viennent de paraître deux plaquettes "Pour mieux célébrer Noël" et "Sauvons nos Familles". Elles sont disponibles à la librairie catholique. La première nous exhorte à spiritualiser la fête de Noël. La seconde est un guide pratique et simple pour la pastorale des familles.

 


Quelques dates


 1e rdéc: Clôture de l’année de la foi avec le Nonce Apostolique, son Excellence Mgr Brian UDAIGWE et lancement de l’année mariale.
2 déc :      Visite de quelques structures avec le Nonce. Pas d’audience.
4 déc :     A 9h : Rencontre avec les prêtres professeurs au séminaire N.D. de Fatima.
 5 déc :      Conseil permanent de la Conférence Episcopale à Bohicon.              
6-8 déc : Visite pastorale à la paroisse Marie Auxiliatrice.
 8  déc :    Quête impérée pour le grand séminaire de Ouidah qui célèbre 100 ans d’existence. Presque tout le clergé de notre pays a été formé là.
11 déc : Assemblée Générale des Supérieurs Majeurs à Dassa
13 déc :  A 9h 30   Réunion avec le clergé diocésain au centre pastoral              
14 déc :  A 11h : Pose de la première pierre de notre séminaire diocésain à Gaah-Baka.
15 déc :    A 9h 30, au centre pastoral Guy Riobé : Rencontre importante avec les jeunes. Quête impérée pour le sanctuaire marial de Dassa.
19 déc :    A 18h 45 : Rencontre avec les séminaristes de Notre-Dame de Fatima.
22 déc :      A 9h : Noël anticipée à la prison civile.
23 déc :    A 11h : Noël anticipée à l’hôpital diocésain St Martin de Papanè.
24 déc :     A 22h : Nuit de Noël à la Cathédrale.
25 déc :     A 9h : Noël au monastère de l’Etoile Notre Dame. Joyeux Noël !
27 déc :A 16h : Rencontre avec tous les choristes de nos paroisses au Centre pastoral.
31 déc :A 10h : Messe à l’hôpital diocésain St Jean de Dieu de Boko.
             A 23h : "Te Deum" au sanctuaire - Bonne et Sainte Année 2014.

NB: Six ordinations presbytérales et une ordination diaconale auront lieu le 11 janvier à 9h30, à la Cathédrale.

Bible

Liturgie

Agenda Diocésain

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Doctrine sociale