Pour introduire mon propos sur la réconciliation des couples dans le mariage, je pars d’une légende.

Dieu prit la rondeur de la lune et l’ondulation du serpent,la sveltesse du roseau,le tendre regard du chevreuil et l’inconstance de la brise,les pleurs des nuages et la gaité du soleil,la timidité du lièvre et la vanité du paon,le goût sucré du miel et la cruauté du tigre,il mêla toutes ces choses et en forma la femme ! Elle était gracieuse et séduisante ! Et la trouvant plus jolie que l’ibis ou la gazelle, Dieu, fier de son œuvre, l’admira. Il en fit cadeau à l’Homme…

Huit jours après, l’homme penaud, vint trouver Dieu :« Seigneur, la créature dont tu m’as fait don, empoisonne mon existence, elle bavarde sans trêve, elle se lamente pour un rien, elle pleure et rit tout à la fois, elle est inquiète, exigeante, tracassière ! Elle  est toujours après moi… elle ne me laisse pas une minute de repos… Je t’en prie Seigneur reprends-là, car je ne puis vivre avec elle »… Et Dieu paternel reprit la femme.

Mais au bout de huit jours, l’homme revint vers Dieu : « Seigneur, ma vie est bien solitaire depuis que je t’ai rendu cette créature… Elle chantait et dansait devant moi, et quelle suavité quand elle me regardait, sans tourner la tête, du coin des yeux ! Elle jouait avec moi et il n’y a sur les arbres aucun fruit qui soit aussi bon que ses caresses. Je t’en prie, Seigneur, rends-la-moi, je ne puis vivre sans elle… »Et Dieu lui rendit la femme…
Huit jours s’écoulèrent encore et Dieu fronça les sourcils en voyant l’homme revenir avec la femme et la pousser devant lui en disant :« Seigneur, je ne sais comment cela se fait, mais je suis certain que cette créature me procure plus d’ennuis que de plaisir. Reprends-la, je n’en veux plus…. ». A ces mots Dieu se fâcha :«Homme, retourne dans ta hutte avec ta femme et apprends à l’aimer. Si je la gardais, dans huit jours tu m’importunerais encore pour la revoir ».Et l’homme se retira, en disant :« Malheureux que je suis, deux fois malheureux, car je ne puis vivre avec elle et je ne puis vivre sans elle ».


C’est beau le mariage, n’est-ce pas ? Au début on s’aime d’amour fou. Tout est fantastique. Mademoiselle est la fille la plus adorable, monsieur est l’homme le plus génial. Comme deux pigeons amoureux, ils s’enlacent et s’entrelacent. Mais avec le temps,ils se lassentl’un de l’autre et se délassent. Les causes d’incompréhension sont multiples.
Alors, de la guerre froide on passe à la guerre chaude. Des soupçons on passe aux accusations. Et tout cela est causé par un manque de communication sincère ou une insuffisance de dialogue. Petit à petit, l’un empoisonne la vie de l’autre. Le mari découvre chez son épouse les mêmes défauts de sa belle-mère. L’épouse découvre chez son mari tous les péchés capitaux des hommes et même quelques-uns en plus. On se peint avec des injures scabreuses ; on fait des réflexions blessantes, on accumule des plaintes puériles. Les secrets qu’on s’est confiés dans le creux de l’oreille, et que personne ne devrait entendre, résonnent désormais sur les places publiques, et sont plus bruyants que les entonnoirs des muezzins. Parfois les assiettes volent en éclats et les effets de madame sont jetés avec brutalité dans la rue… Drôle d’amour ! C’est l’enfer.
Le couple, c’est la grande question de toutes les époques. Aimer ce n’est pas toujours facile. Et la tentation à portée de main c’est le divorce. Au temps de Jésus, le problème de divorce se posait en ces termes : est-il permis de renvoyer sa femme pour n’importe quel motif ? Notre Sauveur a tranché la question une fois pour toutes. Le mariage est définitif et irrévocable. Jésus a interdit la répudiation et le remariage. Car derrière un couple divorcé, il y a deux cœurs en lambeaux ; et derrière un couple recomposé, il y a toujours deux familles décomposées.

Le maître-mot est : “il faut se re-séduire“. Tout le secret est là.Consultons Dieu : “Mon épouse infidèle, je vais la séduire. Je la conduirai au désert et je parlerai à son cœur…“ (Osée  2,16). Le livre du prophète Osée est admirable. C’est l’histoire de Dieu, amoureux de son peuple Israël. Son amour est têtu, obstiné, tenace, c’est du jusqu’au bout. Dieu a entouré son épouse de mille tendresses, mille protections, l’a dorlotée, chouchoutée et pourtant ça n’a pas marché. L’épouse a déçu par ses infidélités. C’est que l’amour réciproque n’est pas automatique. Eh oui, l’êtreaimé peut rester insatisfait tout simplement parce que nous sommes des êtres finis.On s’imaginealors qu’avec un autre ça irait mieux. Or, Dieu seul peut combler notre cœur. Et nous banalisons son amour.
En plus, l’homme et la femme n’aiment pas de la même manière. Ils n’ont ni la même psychologie ni les mêmes centres d’intérêt. Du coup, ils ne réagissent pas de la même manière.Ce qui est un détail insignifiant pour l’un peut être de grande importance pour l’autre. La femme, par exemple, est sensible aux attentions minutieuses. Elle les donne aux enfants et au mari, et elle attend au moins qu’on les remarque. L’indifférence de son époux peut donc la faire souffrir ; comme une petite caresse, un simple merci, un regard tendre peut lui procurer beaucoup de joie. Les hommes sont souvent absorbés par des tâches extérieures. Or les femmes adorent la présence rassurante de monsieur à la maison. Evidemment, il ne s’agit pas du monsieur violent et qui grogne tout le temps.
Les règlements de conflits demandent que madame et monsieur s’asseyent pour s’écouter réciproquement, gérer dans le calme les gémissements et les plaintes de l’autre, revenir sur les sujets difficiles et délicats qui n’ont pas encore trouvé de solution.  Car les tords sont souvent partagés. Nul n’est parfait. C’est tellement beau de reconnaitre ses tords et de demander pardon. Bref, il faut se “vidanger“ et se faire confiance à nouveau. Attention aux interférences extérieures qui peuvent être de véritables parasites nocifs. Les mauvais conseillers, injustes dans leurs délibérations parce que sentimentaux,ne seront jamais les payeurs. Evitez donc ces incendiaires sournois qui ne pensent qu’à rallumer les sujets qui fâchent. Ils sont plus dangereux qu’un scorpion dans votre habit. Faites plutôt appel aux pompiers (un  prêtre sage, un couple ami impartial),qui éteignent vos révoltes en vous aidant à vous expliquer calmementdans la vérité. Car “amour et vérité se rencontrent“…

Trop de couples manquent d’humour, de tendresse et surtout de pardon. Or l’amour repose sur trois piliers : le sourire,l’humilité et le pardon. Soulignez le pardon de trois traits. S’embarquer dans le mariage sans s’être exercé à posséder ces vertus c’est choisir d’être le kamikaze qui fera sauter impitoyablement tôt ou tard le couple.Evidemment, comme pour tout chrétien, la foi, l’espérance et la charité seront sans conteste les trois principaux dons de Dieu au couple. Cela revient à dire qu’il faut aimer l’autre avec le cœur même de Dieu, aimer le premier, gratuitement, pour le meilleur et pour le pire, c’est-à-dire jusqu’à mourir pour l’autre. Car il n’y a pas de plus grand amour pour un conjoint que de donner sa vie pour sa moitié…

Dans le couple, la transparence s’impose. Il faut tenir le conjoint au courant de ce qu’on fait.La solution quand ça ne va plus ce n’est donc pas de rompre mais de se retirer  au désert pour se parler cœur à cœur, pour se séduire  à nouveau : une bonne retraite dans le silence d’un monastère ou dans un foyer de charité ou encore un voyage d’amoureux. Cela permet une cure de désintoxication de l’amour frelaté. Et là on redécouvre ce que l’autre aime ou ce qu’il attend réellement de vous, et que vous pouvez lui donner gratuitement. Refaites-vous confiance. Et prenez la ferme résolution de sauver votre couple. N’exigez surtout pas de garantie. La Vierge Marie par son fiat n’a demandé aucune garantie à l’ange. Elle a fait confiance jusqu’au bout.

Encoreune petite idée : se ressouvenir de la bague d’alliance. La bague au doigt, ce  n’est pas la corde au cou. C’est le gage d’amour et de fidélité. Il symbolise la confiance que vous avez faite à Dieu de vous aider à tenir bon dans le mariage. Elle n’est pas non plus une assurance-tous-risques contre les infidélités  et les soupçons.Réarmez doncvotre volonté. Car sans la volonté, aucun couple ne tient longtemps. Enfin, abandonnez-vous au Seigneur dans la prière. Rien n’est impossible à Dieu. Priez ensemble.

Priez ainsi : “Seigneur Dieu d’Amour, viens au secours de notre couple. Aide-nous à remettre la tendresse et la douceur dans nos cœurs. Donne-nous la force de nous pardonner et de nous re-séduire“. Après cette courte prière, regardez-vous dans les yeux, embrassez-vous tendrement et dites-vous l’un à l’autre : « Je te reçois comme époux (se) et je me donne à toi ». Vous avez reconnu la formule de promesse du jour de votre mariage n’est-ce pas ? Alors, continuez de vous donner l’un à l’autre, restez unis pour la gloire de Dieu et le bonheur de votre famille. Pax vobiscum !

+ Pascal N’KOUE
   Omnium servus 



Nouvelles de famille
    Bienvenue aux Frères de la Communauté Mère du Divin Amour, qui viennent de Côte d’Ivoire le 4 mars, pour un séjour de deux semaines. Nous explorerons ensemble des lieux en vue de leur prochaine mission chez nous.
    Nous remercions vivement ce non chrétien qui s’est dépouillé de 591 ha pour notre diocèse. Prions pour lui et sa famille. Cette région a besoin urgemment d’eau potable. Au secours !
    Le mercredi saint, après la messe chrismale, les pères et les consacré(e)s se retrouvent à l’Archevêché pour les agapes fraternelles.
    Je remercie chaleureusement tous les amis bienfaiteurs de Vittorio Veneto et delFriuli, qui m’ont accueilli chez eux le mois dernier,pour un court séjour. Malgré la crise économique, leur cœur reste ouvert et généreux envers nous. Prions pour eux.
    Nous félicitons les femmes catholiques pour leur dynamisme et encourageons les papas catholiques à se retrouver autour de leurs curés. Le 19 mars, en la fête de Saint Joseph, en faire une journée spéciale pour les papas catholiques.
    Bien vouloir réciter la prière pour le jubilé de nos 70 ans d’évangélisation et la terminer par ces invocations : Seigneur, donne-nous beaucoup de saints foyers chrétiens. Seigneur donne-nous beaucoup de saintes âmes consacrées. Seigneur donne-nous beaucoup de saints prêtres.
    Le Pape Benoît XVI devient Evêque émérite de Rome. Prions pour lui et apprenons à donnerdignement notre démission au bon moment. N’ayons pas honte de reconnaître nos limites.
    J’exhorte tous les prêtres à se rendre disponibles pour les nombreuses confessions pascales.
    Prions pour le repos de l’âme de Maria Cristina, maman de la Sœur Maria José (Argentine).

NB : Jeudi Saint : Quête impérée pour l’Union Pontificale Missionnaire. Vendredi Saint : Jeûne et abstinence. Quête pour les Lieux saints (Israël et Palestine). Grand chemin de Croix. Dimanche dePâques : Quête impérée pour la santé des prêtres.

ALLELUIA ! BONNE FETE DE PAQUES.


Quelques dates


1-3 mars    Visite pastorale pour les communautés de la Piste de Gbégourou.


7 mars    Conseil presbytéral à l’Archevêché, à 9 h 30.


8 mars    Réunion de l’UCB/Parakou au Centre pastoral Guy Riobé.


10 mars    Fête diocésaine des femmes catholiques à la paroisse d’Albarika.


15 mars    Réunion à l’Archevêché pour le relèvement de l’Enseignement Catholique à 9 h 3O.


16-17 mars    Retraite Spirituelle des couples.


16 mars    A la Cathédrale : Messe d’ouverture du Jubilé de la Congrégation OCPSP (100 ans
d’existence)


21 mars    Conseil d’Administtation des hôpitaux de Boko et Papanè à l’Archevêché à 9 h 30.


24 mars    Dimanche des rameaux et dernière semaine de carême. Hâtons-nous de nous réconcilier avant la fête de Pâques.


26 mars    Formation continue du presbyterium au Centre Pastoral Guy Riobé à 9 h 30. Toute la journée


27 mars    Messe chrismale à la Cathédrale à 9 h 30. Les laïcs y sont cordialement invités.


30 mars    Veillée pascale à la Cathédraleà 21 heures.


31 mars    JOUR DE PAQUES : Messe  au Monastère  l’Etoile Notre Dame, à 9 heures.
 

Bible

Liturgie

Agenda Diocésain

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Pastorale des jeunes

Journal la croix du bénin